Cameroun: Un mandat d’amener délivré contre Essomba Ondoa

Après deux audiences, on n’est pas encore sorti de la phase des formalités liminaires dans le procès qui oppose les Aéroports du Cameroun (ADC) à Paulin Essomba Ondoa et Agbor Nkeng Tabot.

Après l’identification de l’accusé Agbor Nkeng Tabot et la constitution de ses conseils à la première audience, hier, au cours de la deuxième, il a été constaté une fois encore l’absence du principal accusé : Paulin Essomba Ondoa. L’avocat général a informé le tribunal qu’un mandat d’amener a été décerné contre lui et que la police judiciaire se charge de son exécution. Le tribunal a aussi appris qu’il n’a jamais comparu, même du temps où ce procès était diligenté par le Tribunal de grande instance de Mfou.

Il est reproché à Paulin Essomba Ondoa le détournement de deniers publics et de dégradation des biens publics ou classés. Agbor Nkeng Tabot est inculpé pour complicité de détournement de biens publics et dégradation des biens publics ou classés. Les deux ont été surpris en décembre 2010 en train de charger des barres de fer soustraites de la barrière de l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen dans un pick-up. Les matériaux enlevés auraient endommagé l’ouvrage et le préjudice est estimé à 50 millions de Fcfa. Agbor Nkeng Tabot plaide non coupable. L’audience, présidée par Claude Francis Moukouri, reprendra le 25 juillet prochain.

© Jeanine FANKAM | Cameroon Tribune

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau