Cameroun: Un long week-end s'annonce - La fete du Mouton se célèbre le Mardi 15 octobre 2013, La journee de Lundi pourrait également être fériée

Avec la fête du sacrifice qui se célèbre le 15 octobre prochain, la journée de lundi pourrait également être fériée.

La Commission nationale du croissant lunaire du Cameroun (Conalune) vient de rendre public un communiqué portant sur la fête musulmane de la tabaski, communément appelée fête du mouton.

Selon ledit communiqué, la date de la célébration est fixée au mardi 15 octobre au Cameroun, conformément à l'apparition de la lune en Arabie saoudite arrêtant la date de «Arafah» au lundi 14 octobre. Ce qui pourrait donc conduire à deux fériés successifs, précisément lundi 14 et mardi 15 octobre conformément à la loi du 8 juillet 1976 fixant le régime des fêtes légales au Cameroun.

La fête du sacrifice ou Aïd el Kébir est la grande fête qui vient 70 jours après la petite consacrée au ramadan. Elle commémore le sacrifice d'un bélier par Ibrahim, suite à une révélation divine. D'après Cheikh Hamadou Banoufé, porte-parole de la Conalune, cette célébration survient le jour qui suit l'«Arafah» correspondant au 9e jour du 12e mois du calendrier lunaire musulman. Donc, la fin du pèlerinage à Arafah en Arabie saoudite.

«Cette fête constitue un moment de partage. Chaque chef de famille est appelé à sacrifier une bête qu'il partagera à la famille, aux amis ainsi qu'aux nécessiteux», explique-t-il. C'est ainsi qu'en sa qualité d'Imam de la mosquée de la Cité-verte, il s’attelle déjà à initier les fidèles au sacrifice tout en les enseignant sur l'essence de cette pratique. Une façon pour lui de préparer les croyants à cet événement pendant lequel l'islam recommande de transcender les choses de la terre pour aspirer à une vie parfaite. Porte d'entrée au paradis, lieu par excellence de la perfection. L'ambiance est déjà perceptible dans les marchés et dans quelques ménages de la ville. Les fidèles musulmans quant à eux, s'activent à acquérir le nécessaire pour être prêts le jour de la fête.

© Michèle FOGANG | Cameroon Tribune

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau