Cameroun: Un journaliste d’Rfi jugé au tribunal militaire pour complicité avec Boko Haram

Le procès d’Hamed Abba, journaliste et correspondant de Rfi en langue haoussa, qui s’est ouvert ce lundi au tribunal militaire de Yaoundé, a été reporté au 28 mars 2016, à la demande du procureur.

Interpellé en fin juillet 2015, à l’Extrême-nord du pays, en possession de deux cartes d’identité, (du Nigéria et du Cameroun), comme l’a révélé à Koaci, le bureau du procureur, Ahmed Abba est poursuivi pour « complicité et non -dénonciation d'acte de terrorisme ». Il a été arrêté alors qu’il exerçait son métier, a-t-on appris par ailleurs.

La défense du journaliste a qualifié sa détention « d’arbitraire » et «d’ illégale ». Ahmed Abba, indique son conseil, a été détenu dans le « secret total », sans possibilité d’entrer en contact avec ses proches et son avocat.

Le procureur a demandé le renvoi du procès pour production des témoins et des preuves.

Armand Ougock, Yaoundé
koaci

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau