Cameroun - TRIBUNAL CRIMINEL SPÉCIAL : Le virement de 4 milliards a été ordonné par Paul Biya

mebara-inoni190313300.jpg

C'est en ces termes que Atangana Mebara s'est défendu hier devant la barre du Tcs sur le chef de la coaction de détournement de 1,4 milliard Fcfa.

Il a fallu plus trois heures de déposition à l’ex-Sgpr pour présenter sa défense devant la barre du Tribunal criminel spécial (Tcs). C’était hier, mercredi 17 avril 2013. L’accusé Atangana Mebara avait l’occasion de donner sa version des faits sur le chef de détournement en coaction de la somme de 1,4 milliard Fcfa, ensemble et de concert avec Inoni Ephraïm. Cette somme représente le différentiel de deux virements faits au loueur d’avions Ansett en règlement de loyers d’avions dus par la Camair à ladite société. L’ex-Sgpr est notamment accusé d’avoir favorisé le transfert par la Snh à la Standard chatered bank de la somme de 4 milliards et 3,342 milliards Fcfa.

Répondant aux questions de son conseil Me Assira dans le cadre de l’examination in chief (interrogatoire) de l’accusé, l’ex-Sgpr déclare d’entrée de jeu qu’il n’a jamais été inculpé de détournement de la somme de 1,4 milliard Fcfa par aucun juge d’instruction, que ce soit au niveau du Tgi du Mfoundi ou du Tcs. A la question de savoir qui a ordonné les deux paiements faits à Ansett, Atangana Mebara est formel : «j’affirme haut et clair que le virement de 4 milliards Fcfa par la Snh a été ordonné par le chef de l’Etat. Le Dg de la Snh, Adolphe Moudiki, a produit lors de son audition en novembre 2008, une lettre datée du 1erjuillet 2003 par laquelle le Dg de la Snh instruisait la Banque nationale de Paris de prélever l’équivalent de 6,9 millions d’euros en urgence dans les comptes de la Snh et transférer ledit montant aux références bancaires de Ansett, en règlement partiel des frais de location d’aéronefs dus par la Camair. Le reste de la dette due à Ansett devait, affirme l’accusé, être payée par le gouvernement, comme me l’avait confié le président de la République».

Meva’a M’eboutou

Sur le paiement des 3,3 milliards Fcfa, l’ex-Sgpr affirme que c’est la Standard Chatered bank qui a effectué ledit virement sur instructions du ministre des Finances et du budget (Minfib) d’alors, Michel Meva’a M’eboutou. «Le Minfib, poursuit-il, n’a reçu aucune instruction de ma part pour agir, pas plus qu’il n’a sollicité mon avis. Ce paiement fait par la Standard devait être remboursé en deux versements d’égal montant en date du 8 et 15 juillet 2003».

Justifiant cette avance faite au trésor public par la Snh sur instructions du chef de l’Etat, l’accusé fait valoir que les caisses de l’Etat étaient vides en ce début de juillet 2003 et le Minfib se battait pour payer les salaires alors que le Cameroun luttait pour atteindre le point d’achèvement. Par ailleurs, indique Mebara, le Minfib était au courant des instructions du chef de l’Etat qu’il ne fallait pas que les avions de Ansett soient retirés de la location à la camair. Dès que le Minfib a été informé de la décision du chef de l’Etat de faire payer les 4 milliards Fcfa à Ansett via la Snh, il a exercé son droit de payer les 3,3 milliards Fcfa de reliquat à Ansett.

Se défendant sur l’accusation selon laquelle il n’a pas produit les justificatifs du paiement fait à Ansett à la demande du Dg de la Snh, l’accusé affirme que personne ne lui jamais demandé de produire quelque justificatif que ce soit. «J’ai découvert cette demande dans l’une des ordonnances de disjonction au Tgi du Mfoundi. Malheureusement cette occasion ne m’a jamais été donnée. Par ailleurs, je n’ai jamais essayé de m’entendre avec Inoni pour disposer de ce trop perçu. Et c’est du côté du reliquat payé par le Minfib, après celui de la Snh, qu’on peut parler de trop perçu». Les débats se poursuivent les 8 et 10 mai 2013, pour cross examination de Mebara et suite des débats avec l’audition annoncée du liquidateur de la défunte camair Bekolo Ebanda comme témoin de l’accusation.

© Mutations : EVARISTE MENOUNGA

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau