Cameroun - Tic : Le transfert d'argent par téléphone fait son bilan au Cameroun

image.gif

En cinq années d’existence, cette solution initiée par une entreprise de la place a gagné du terrain. Avec une expansion annoncée dans la zone Cemac.

Le staff dirigeant de l’entreprise financière Express Union a rencontré la presse camerounaise à Yaoundé, dans les locaux de sa direction générale. Au-delà de l’ouverture d’une nouvelle agence Vip à Douala et de la remise des lots aux gagnants du second tirage de la tombola 2012, le directeur général d’Express Union a tenu à faire connaître davantage le service du transfert d’argent par téléphone instauré au Cameroun depuis quelques années et son ambition de conquérir le marché de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Cemac).

C’est en effet depuis décembre 2008 que le service « Mobile » d’Express Union a été introduit au Cameroun. Les clients peuvent y souscrire, sans frais, et effectuer des transferts d’argent à travers le pays via leurs téléphones portables. Une innovation technologique complétée par la mise à la disposition du public de l’application Java qui lui permet d’effectuer les opérations de manière encore plus facile.

Plus de 200 000 souscriptions

Et les résultats sont probants. Si le service a tardé à prendre de l’ampleur, il est aujourd’hui utilisé à de grandes proportions. De 477 souscriptions en 2010 à quelque 213 000 au début de cette année. Tous utilisateurs bénéficient en plus des services d’une équipe d’assistance technique pour toutes les difficultés qu’ils pourraient rencontrer dans l’usage de ce transfert par téléphone ; tous des techniciens ayant suivi des stages de perfectionnement en Inde chez le partenaire de l’entreprise financière.

Bien entendu, il existe dans le pays d’autres entreprises qui mettent à la disposition des consommateurs la possibilité d’effectuer les transferts d’argent via leurs téléphones portables, autant les entreprises de téléphonie mobile que les entreprises financières où s’effectuent les transferts classiques d’argent à travers le pays. Mais, « si le service Express Union mobile prend le dessus sur ceux de nos concurrents, c’est parce que quel que soit votre opérateur de téléphonie mobile, vous pouvez envoyer et recevoir de l’argent en toute sécurité, discrétion et rapidité », pense le Dg Chares Nghoguo.

Conquérir la Cemac

Et les ambitions de l’entreprise vont encore plus loin. Les patrons d’Express Union ont en effet annoncé que pour accentuer toutes ces qualités, un portail Ussd (données de services supplémentaires peu structurées) sera ouvert dans les prochains jours. Et après le Cameroun, « nous envisageons également le lancement du service Express Union mobile au Gabon », annoncent les dirigeants de l’entreprise. Ce qui cadre déjà avec son expansion dans la zone Cemac depuis quelques années. A ce jour, plus de 547 guichets ont déjà été créées dans la sous-région avec les agréments de la Commission bancaire d’Afrique centrale (Cobac).

© Le Messager : Alain NOAH AWANA

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau