Cameroun – Succession de Foning: Les élections dans la pagaille

Les hommes ont utilisé tous les moyens pour remplacer la seule femme qui a régné pendant une vingtaine d’années à la tête d’une section du Rdpc

Afficher l'image d'origine

Les élections à la section du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), de Douala 5e, ont  déjà rendu leurs verdicts.  Richard Mfeungwang , l’éternel rival de la maire, de son vivant, a été donné vainqueur. Mais tout ne semble pas fini. Parce que la succession de Françoise Foning, l’unique femme à arracher la présidence d’une section du Rdpc aux hommes, s’est faite dans la douleur. La Nouvelle Expression a appris des sources confidentielles que le perdant, Genéviève Madzendjou Fokou, a déjà saisi le président de la Commission électorale de Douala 5, le député du Wouri Centre et Manoka, Albert Dooh Collins, pour exiger l’annulation du scrutin. Les arguments brandis, selon les mêmes informations, sont nombreux : les fichiers affichaient initialement  près de 69 000 électeurs. Seuls quelques 5 000 ont pu finalement voter. Les milliers d’autres militants ont tourné en rond et sont finalement rentrés, tard dans la nuit de mardi à mercredi dernier, sans pouvoir exprimer leur volonté. Le perdant promet à la hiérarchie les preuves que la commission électorale a manifestement favorisé le camp du vainqueur, notamment par la «majoration du fichier» électoral favorable au vainqueur, au détriment de son concurrent. D’autres  manœuvres contraires aux instructions du président national, Paul Biya, qui dénonce la pratique d’un «parti d’Etats majors», ont été largement utilisées. Un étudiant de l’Université de Douala, Hopmail Charles, née le 27 juillet 1989 à Douala, a été surpris en possession de plusieurs cartes blanches. Il a été conduit au commissariat central n°4 à Logbessou, pour enquête. Il semble qu’il a révélé l’identité de ses commanditaires qui se trouvent dans le camp des vainqueurs.

A la base, la grogne monte. Et tous pointent du doigt le président de la commission départementale, Titi Pierre, le président de la commission communale, Albert Dooh Collins et son adjoint, Dr Nitedem, au moins pour laxisme et complicité passive, sinon plus. D’aucuns envisagent de saisir la Commission nationale anticorruption (Conac) pour enquêter sur les volumineuses sommes d’argent qui ont circulé pendant toute cette campagne. Au vu des tensions qui  règnent dans  les rangs d’une frange importante  des militants  du Rdpc dans cette commune, les élections internes dans le parti de Paul Biya peuvent avoir plutôt semé de grosses graines de la division et de l’implosion. Si la hiérarchie ne prend pas la pleine mesure des frustrations des milliers de militants de base.

David Nouwou

Les premiers résultats de Douala

-Douala V

Rdpc : Richard Mfeungwang

Ofrdpc : Marceline Zogo

Ojrdpc : néant

-Douala II

Ofrdpc : Me Fampou Denise avec 2773 voix

Ojrdpc : Elise ZangZang

Rdpc : Pongo

-Douala III

Rdpc :Eteba Victor Joseph

Ofrdpc : Lise Kamguia

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau