Cameroun - Sénatoriales : Iya Mohammed, vedette à Garoua

image-1-1.jpg

Les grands électeurs des 4 départements de la région du Nord à savoir : la Bénoué, le Mayo-Rey, le Mayo-Louti et le Faro ont voté dans 12 bureaux de vote dont 6 à Garoua, logés dans l’enceinte du lycée classique de Djamboutou, 3 à Tcholliré, au lycée technique de ladite ville, 2 à Guider et 1 à Poli notamment à l’Ecole bilingue.

Tous ou presque ont répondu présents au scrutin du 14 avril concernant les sénatoriales, les toutes premières au Cameroun. A Garoua, 261 conseillers municipaux étaient attendus dans les 12 arrondissements que compte le département de la Bénoué et en dehors de quelques cas de procuration, tous ont répondu présents surtout que certains grands électeurs des zones éloignées étaient dans la ville de Garoua depuis vendredi soir.

Malgré une légère timidité observée à l’ouverture des bureaux de vote à 8 heures, le processus s’est accéléré entre 9h et 12h au point qu’à 13heures, 363 électeurs sur les 364 attendus avaient déjà voté. En dehors des «stylos made in Undp» qui ont failli créer la confusion dans les esprits dans un bureau de vote, certains observateurs, les têtes de liste des 3 partis en lice et certains grands électeurs, affichent leur satisfaction quant au déroulement du scrutin. Youssoufa Daoua du Rdpc voit une organisation parfaite du scrutin. «La région du Nord par ma voix estime qu’Elecam a fait du bon boulot», a déclaré le maire sortant de Garoua 1er. Mme Oumoul Koultchoumi Ahidjo, tête de liste Undp, reconnait également une organisation parfaite. «Je suis contente de l’organisation du vote.

Tout se passe bien, les gens sont bien organisés», a-t-elle indiqué. Hassana Tchiroma, tête de liste Sdf voit la mise en place effective des fondamentaux de la démocratie au Cameroun et souhaite la même chose pour les prochaines échéances. «La concertation, le dialogue, le consensus et la transparence ont prévalu avant et pendant le scrutin. Vous avez sans doute entendu parler des consignes de vote qui ont été faites de part et d’autres confirmant ainsi, l’amorce de la démocratie dans notre pays. Qu’il y ait échec ou victoire de la part du Sdf dans le Nord, je retiens la victoire de la démocratie pour ce qui est des consultations sénatoriales», indique le frère cadet du ministre de la Communication. Ce sentiment est partagé par le maire de Ngong, Amadou Bakoura ou encore celui de Lagdo, Mama Abakaï, qui dit être fier pour avoir accompli son devoir de citoyen et surtout d’avoir voté pour son parti.

Iya Mohammed, rare en public ces derniers temps, n’a pas failli à son devoir. «Je suis allé voter ma liste, celle du Rdpc surtout que dans celle-ci, il y a un grand producteur de coton», a déclaré l’actuel président de la Fédération camerounaise de football, conseiller municipal à la commune d’arrondissement de Garoua 1er Dans le Mayo-Rey, 122 électeurs étaient appelés à choisir une liste parmi les 3 en compétition. Selon une source dans la ville de Tcholliré, 114 électeurs dont 8 procurations ont accompli leur devoir citoyen avant midi et sont repartis à Rey-Bouba où ils avaient déjà passé 2 jours chez le lamido avant de rallier Tcholliré. Dans le Mayo-Louti et le Faro selon les responsables d’Elecam joints au téléphone, tout s’est bien passé et ce avant midi. Si dans le Faro, on note zéro procuration sur les 46 grands électeurs attendus, en revanche dans le Mayo-Louti, M.Oumarou Dawai, responsable départemental d’Elecam dans la localité, signale une seule procuration sur les 104 grands électeurs votants.

A Garoua par exemple, plusieurs observateurs nationaux et internationaux ont assisté au déroulement du scrutin. Il s’agit de ceux de l’Union africaine, de Transparency international, des Ong Justice et Paix, Mul-Padh, Un Monde Avenir ou encore du Réseau des Ong de défense des Droits de l’Homme (Recodh). Pour bons nombres d’entre eux, le scrutin s’est bien déroulé à Garoua et ce dans un esprit de transparence. Selon les résultats provisoires, le Rdpc l’emporte dans la Bénoué, le Mayo-Rey et le Faro. L’Undp est le vainqueur dans le Mayo-Louti.

© Mutations : TELESPHORE MBONDO

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau