Cameroun/ Sénat: Deux sénateurs rejettent leur nomination

adamou-ndam-njoya230511300.jpg

"Merci monsieur le président de la république de m´avoir nommé sénateur suppléant, mais je décline votre offre".

C´est en termes que s´exprimait Yombo Koupit Adamou, membre du bureau politique de l´Union démocratique du Cameroun(UDC) au moment où ailleurs, la publication de la liste des 30 nominés par le chef de l`Etat a donné lieu á des cris et coups de feu de joie et aux larges sourires devant les micros. Un véritable camouflet rarement vécu au Cameroun. En attendant la conférence de presse annoncée ce jour dans la cité-capitale Yaoundé, celui qui conduisait récemment la liste UDC lors des élections sénatoriales du 14 avril dernier dans la région de l´Ouest avant de la voir être disqualifiée, justifie le refus de sa nomination par le fait qu´"il n´a jamais été consulté" par le chef de l`Etat Paul Biya.

Pour Dr. Adamou Ndam Njoya, président de l´UDC, en choisissant délibérément de nommer un cadre de son parti, "le pouvoir cherche ainsi à déstabiliser son parti", après l´avoir traité de tous les noms d´oiseaux durant la campagne sénatoriale. Loin d´être un simple fait divers, le double refus de Pierre Flambeau Ngayap, secrétaire général de l´undp et de Yombo Koupit Adamou est un véritable camouflet lancé á l´endroit de président Biya et de ceux qui ont l´art de créer la zizanie dans les autres partis pour les affaiblir: diviser pour mieux régner.

En 31 ans de pouvoir du renouveau, on compte sur les doigts d´une seule main ceux qui, comme Yombo Koupit Adamou ou Pierre Flambeau Ngayap ont le courage de refuser un poste offert par l´homme du 6 novembre 1982. En son temps, la démission de Garga Haman Adji, alors ministre de la fonction publique et de la réforme administrative fut mal interprétée dans les hautes sphères du pouvoir et par le chef de l´Etat lui-même, aux dires de ses plus proches. Ni même l´honorable Cavaye Yegue Djibril, actuel président de l´assemblée nationale qui un temps, était candidat à la candidature aux sénatoriales avant de voir le président national de son parti, le RDPC, le stopper net tel un bolide de formule 1 n´en comprendrait que dalle à ce refus. Quand on sait combien nombreux ils étaient, ces camerounais ayant fait la cour au prince pour être soit retenu dans la liste RDPC, soit pour figurer dans la liste des 30 nominés par Paul Biya.

D´autres camerounaise encore se demandent même si Yombo Koupit Adamou ou Pierre Flambeau Ngayap sont vraiment normaux, eux qui ont le culot de refuser la nouvelle mangeoire qu´est le nouveau sénat. Certains politiciens carriéristes estiment que "quand on se noie, on s´accroche même au serpent". Comme pour dire qu´on peut accepter d´être sénateur suppléant de Ibrahim Mbombo Njoya sans que le soleil cesse de se lever à l´Est. Or, c´est oublier, si besoin est, que la dignité et surtout la discipline du parti existent, ne sont pas de vains mots. Une autre leçon.

DECLARATION DE L'UNION DEMOCRATIQUE DU CAMEROUN (UDC) DU 09 Mai 2013 RELATIVE A LA NOMINATION DE MONSIEUR YOUMO KOUPIT ADAMOU COMME SENATEUR SUPPLEANT DANS LA REGION DE L'OUEST PAR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

L'Union démocratique du Cameroun déclare que:

1- La nomination d'un membre du bureau politique et tête de liste UDC aux élections sénatoriales en la personne de Monsieur KOUPIT YOUMO Adamou comme suppléant de Monsieur MBOMBO NJOYA Ibrahim, membre du bureau politique du RDPC est contraire aux principes dernocratiques, aux valeurs républicaines et à l'éthique politique.

2- La concertation, le dialogue et l'éthique républicaine doivent être à la base de toute consultation aboutissant à des nominations.

3- L'Union Démocratique du Cameroun ne se reconnait pas dans la démarche avant conduit a La nomination de son militant comme suppléant d'un sénateur membre du RDPC et rejette par conséquent ladite nomination.

En appelle aux militants et sympathisants de l'Union Démocratique du Cameroun (UDC), ainsi qu’à tous les démocrates et républicains à plus de vigilance face aux manœuvres et tentatives de déstabilisation du parti, des principes et valeurs républicaines.

© camer.be : Issa-Behalal

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau