Cameroun - Sangmélima: Mvondo Assam, neveu de Paul Biya, accuse une élite de financer l’opposition

Mvondo Assam, neveu de Paul Biya, met en garde contre ces manœuvres de déstabilisation du Rdpc dans son fief ombilical.

Mvondo assam

«Une certaine élite de Sangmélima finance l'opposition dans le Dja et Lobo pour faire échouer les ambitions du chef de l'Etat dans son département d'origine. C'est cette élite qui a attiré l'Andp à Sangmélima et qui finance ce parti politique de l'opposition au détriment des intérêts du Rdpc. Ceci, pour déstabiliser le parti de Paul Biya dans son fief ombilical». Propos de Bonaventure Mvondo Assam hier, 24 septembre 2013, à la sous-section de Nlobo Alouma au cours d'un meeting de campagne. Le neveu de Paul Biya met ainsi en garde: «Ceux qui détruisent le Rdpc et ses partisans écoperont tous, car le Rdpc est le fils aîné du chef de l'Etat ».

Bonaventure Mvondo Assam poursuit: «André Noël Essian, un maire apprécié par le chef de l'Etat pour son dynamisme et envié par tous les Camerounais pour ses nombreuses réalisations depuis cinq ans à la tête de la mairie de Sangmélima, a été investi par Paul Biya lui même. Donc, le combattre, c'est combattre Paul Biya». Et pour terminer, le neveu du chef de l'Etat fait savoir que «ceux qui déstabilisent les candidats investis par le Rdpc aujourd'hui ont travaillé avec Paul Biya depuis 30 ans sans résultats probants, sinon, leurs somptueuses villas, leurs palmeraies, leurs troupeaux de bœufs et rien pour le président Paul Biya.

Le jour, ils arborent l'uniforme du parti de Paul Biya pour bénéficier de ses largesses et la nuit, ils soutiennent l'opposition dans le département d'origine du chef de l'Etat pour mettre Paul Biya en difficulté». Depuis le lancement de la campagne, dimanche, 15 septembre 2013, la commission communale de campagne du Rdpc à Sangmélima accuse un retard. Meva'a M'Eboutou, dans deux correspondances datées du lundi 23 septembre 2013 et adressées à Marie-Thérèse Essame, candidate à l'élection législative et aux présidents des comités locaux, demande «de suspendre toute sortie en attendant que je vous indique par écrit les localités où vous pourriez intervenir».

Dans la suite, Jacques Fame Ndongo, le président de la commission régionale de la campagne du Rdpc dans le Sud, a convoqué, à Ebolowa, lundi, 23 septembre 2013, une réunion. Au sortir de celle-ci, André Noël Essian, tête de liste du Rdpc aux municipales, et Marie-Thérèse Essame candidate à l'élection législative, se sont immédiatement jetés dans la bataille. A leur suite, Louis-Paul Motazé, le président de la commission départementale de la campagne pour le Dja et Lobo, le secrétaire général des services du Premier ministre annonce que dès ce mercredi 25 septembre 2013, accompagné des équipes locales du Rdpc, il va personnellement sillonner, de jour comme de nuit, toutes les localités de la commune de Sangmélima afin de mobiliser les populations pour plébisciter les listes du parti au pouvoir à 100% le 30 septembre prochain.

© Jérôme Essian | Le Jour

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau