Cameroun - Révélation - Affaire de l'avion présidentiel: Paul Biya serait au centre du scandale

L’enquête menée par votre journal après les révélations faites par l’avocat de l’Etat du Cameroun, conduit sur la responsabilité du Chef de l’Etat.

paul-biya-nev-011o-hp-475.jpg

Quelle mouche a donc piqué Me Akéré Muna pour faire cette déclaration en date du Lundi 02 septembre 2013 au Hilton Hôtel devant la presse médusée: «Oui. Un avion a été rétrocédé. L'avion était là. Je l'ai récupéré. Je l'ai remis à mon client qu'est l'Etat du Cameroun. Je ne sais pas ce qu'il en a fait». Plusieurs questions peuvent découler de cette déclaration de l'Avocat Akéré Muna: A-t-il obtenu l'autorisation de son client, l'Etat camerounais d'en parler publiquement? Ne veut-il pas être éclaboussé dans cette affaire de détournement compte tenu du crédit dont il jouit sur les plans national et international? Ne craint-il pas pour sa vie en déclarant qu'il a remis l'avion à son client et qu'il ne sait pas où il se trouve? Autant de questions et bien d'autres, dont Aurore Plus tente de démêler l'écheveau.

Il est difficile de croire que le palais d'Etoudi ait pu donner le feu vert à Me Akéré Muna de déclarer que l'avion lui a été remis et que lui, l'a remis à l'Etat camerounais. Ce que nous savons c'est qu'on lui a demandé de faire une déclaration la presse pour dire qu'Yves Michel Fotso a été débouté de sa plainte aux Etats-Unis contre le Chef de l'Etat Paul Biya. Et encore que les avocats de l'homme d'affaire dont particulièrement Me Mandeng a dit que son client n'a jamais déposé une plainte contre Paul Biya. Ce que Me Akéré Muna a fait nous rappelle étrangement ce que l'un de ses aînés, médecin de son état avait refusé de signer le certificat de genre de mort de l'ancienne Première Dame Jeanne Irène Biya au motif que ce qu'on voulait lui faire signer ne correspondait pas à la vérité.

A la seule différence que le médecin jouissait de la protection de son père Salomon Tandeng Muna, ancien Premier Ministre du Cameroun occidental, ancien vice-président du Cameroun, ancien président de l'Assemblée Nationale, etc. Paul Biya ne pouvait rien faire contre le fils tant que le père était vivant. Aujourd'hui Muna père n'est plus là, il est décédé en 2002 à l'âge officiel de 90 ans. Et son fils Akéré compte sur qui pour défendre sa tête après avoir fait la déclaration grave qu'il a remis l'avion l'Etat du Cameroun et qu'il ne sait ce qu'il en a fait. Peut-être qu'il compte sur son aura personnel, son réseau, international de relations et sur ses nombreux postes surtout à l’international.

On a donc l'impression que Me Akéré Muna a fait un lapsus lingual volontaire pour se disculper, se blanchir dans cette affaire du BBJ-2 qui a fait couler et qui continue de faire couler tant d'encre et conduit en prison beaucoup de personnalités donc précisément Yves Michel Fotso, Marafa Hamidou Yaya, l'ancien Ministre d’Etat en charge de l'administration territoriale et de la décentralisation, et bien d'autres à tort ou à raison. Tout en étant l'avocat de l'Etat camerounais dans cette affaire, Me Akéré Muna s'en démarque également comme nous l'avons souligné plus haut pour ne pas salir sa réputation.

Mais où est donc passe l'avion récupéré?

A Aurore Plus, le côté honoraire des avocats, plus de 400 millions ne nous intéresse pas, ce ne sont que broutilles comparés aux 31 millions de dollars américains débloqués par l'Etat camerounais. On nous dit que le Cameroun a récupéré un avion estimé à 16 millions de dollars, mais alors où est passé le reste d'argent quand on fait la soustraction? Mais surtout où est passé l'avion, l'objet querellé? Paul Biya sait ce qu'est devenu l'avion récupéré par Me Akéré Muna. Et c'est à lui de le dire au peuple camerounais plutôt que de continuer à entretenir le flou et en jetant des gens en taule. Tout ce qu'on fait, n'est que tapage médiatique autour de certaines personnalités pour couvrir le forfait de Paul Biya le vrai détourneur de l'avion récupéré par Me Akéré Muna.

Paul Biya est la plus haute autorité du pays et l'avion lui était destiné.Qui donc si ce n'est lui en toute logique peut décider de son sort? Si Me Akéré Muna est en train de faire du rétropédalage c'est qu'en homme avisé il a senti le roussi et qu'il est temps qu'il se dégage de cette gangue qu'est le régime Biya avant qu'elle l'enveloppe complètement. En le faisant il dégage sa responsabilité des actes posés par son client, l'Etat du Cameroun incarné par Paul Biya en personne.

© Michel Michaut Moussala | Aurore Plus

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau