Cameroun - Réplique: Aminatou Ahidjo répond à Garga Haman Adji

La benjamine du premier président de la République, nouvellement ralliée au Rdpc, par le biais de son entourage, répond à l'ancien ministre de Paul Biya.

aminatou-ahidjo-026-ns-350-1.jpg

Un coup pris. Un coup remis. Match nul entre Aminatou Ahidjo et ses puissants détracteurs, qui depuis son entrée dans l'arène politique, lui décochent les flèches les plus empoisonnées. Parmi ces détracteurs du dimanche, un certain Garga Haman Adji, président de l'Alliance pour la démocratie et le développement (Add) et non moins pique-assiette à la Commission nationale anti-corruption (Conac). Lui-même, avait déclaré dans les médias qu'à la Conac, on ne fait rien d'autre que manger des biscuits et boire du coca-cola, mais il y perçoit curieusement chaque mois, un salaire colossal. Aujourd'hui, à la faveur du ralliement de la benjamine des enfants d'Ahmadou Ahidjo au Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), Garga Haman Adji, selon des informations relayées par plusieurs sites cybernétiques, trouve qu'Aminatou Ahidjo est «une personne qui renie son père qui a été condamné à mort par le régime du Rdpc, une personne qui ne parle pas avec sa mère et ses sœurs ne peut rien proposer à un peuple qu'elle estime. A 47 ans, une femme qui n'a ni mari, ni emploi, ni repère, ne peut que se vendre moins cher à 400 millions»,

En réponse, dans l'entourage de la fille du premier président camerounais, l'on soutient que le leader de l'Add a du mal à dissimuler la haine et l'animosité qu'il a longtemps entretenues à l'endroit d'Ahmadou Ahidjo. «Pendant tout son séjour au gouvernement, il a passé son temps à ternir l'image du régime Ahidjo pour plaire à Paul Biya. A contrario, Aminatou fait preuve aujourd'hui de dépassement de soi. Lorsqu'elle déclare que son adhésion au Rdpc va plus loin que la simple carte d'électeur, de militante, elle montre justement que le sentiment national est supérieur à la prétendue haine entre deux individus. Et les Camerounais l'ont retenu ainsi. C'est, malheureusement, ce qu'ils attendaient de Garga Haman Adji», réplique à souhait un proche d'Aminatou Ahidjo.

Une autre confidence enfonce le clou, en affirmant que la nouvelle recrue du parti de Paul Biya malgré son âge, et sa situation familiale, fait plutôt montre d'une grandeur exceptionnelle, au contraire d'un Garga Haman Adji qui continue de ronger son frein dans les antichambres du pouvoir. «Paul Biya n'a jamais donné 400 millions à cette fille. Il ne faut pas que le président de l'Add lui impute les travers de certains barons du Grand Nord. Il n'est pas superflu de rappeler que Garga Haman Adji est un mendiant qui n'arrête pas de manger dans la main de Biya. Garga Haman écrit régulièrement pour lui demander de l'argent et Biya le lui en donne régulièrement. A l'opposé d'Aminatou qui est une dame d'honneur, Garga Haman n'a ni personnalité, ni honorabilité, puisqu'il n'a jamais craché sur aucune proposition du chef de l'Etat», rappelle avec force détails, ce proche d'Aminatou suffisamment loquace.

Meeting de Bogo.

Et un observateur de rafraîchir les mémoires: «Qui ne se souvient pas de l'altercation entre ce fils de Maroua et les conducteurs de mototaxis qui, revendiquant leur dû lors de la dernière campagne électorale comptant pour la présidentielle de 2011, a plutôt appelé la police pour venir les chasser? Ou encore, qui a oublié la fessée que Garga Haman avait administrée publiquement à son épouse, à l'époque directrice du CES d'Elig-Essono ? Y a-t-il meilleure illustration pour montrer à quel point le président de l'Add est un malade qui mérite dès maintenant d'être conduit au Centre Jamot ?», se demande-t-il.

Aminatou Ahidjo ayant justifié son ralliement au Rdpc (elle affirme qu'agir autrement serait faire preuve d'ingratitude vis-à-vis de milliers de parents, frères et sœurs pour qui son retour au pays est un nouveau départ).

Tout porte à croire que son message a convaincu même les indécis. On a pu d'ailleurs le constater récemment à Garoua et Ngaoundéré où elle a fait foule. Puis, samedi dernier à Bogo, dans la région de l'Extrême-Nord, au cours d'un meeting grandiose organisé par le président de section Rdpc hôte, l'honorable Hamadou Sali (qui a mis les petits plats dans les grands) et auquel prenait part une importante délégation du Comité central du Rdpc. Le Secrétaire général adjoint du Comité central du parti de Paul Biya, Grégoire Owona, présent lui aussi à Bogo, a apprécié la qualité de l'organisation et surtout, la forte mobilisation. Aminatou Ahidjo a, sous des salves d'ovations, appelé les milliers de personnes venues l'écouter à voter utile, c'est-à-dire, les listes Rdpc

© Labaran Mamouda | La Météo

Commentaires (1)

1. abou 24/09/2013

de

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 24/09/2013