Cameroun: Prince René Douala Manga Bell: Mort sans avoir uni les Sawa

Dans quelle aire géographique se trouvent les Sawa, en d’autres mots, où peut-on les trouver ? Cette question a été posée au Prince René Douala Manga par un journaliste en novembre 2007, quelques jours avant l’apothéose du Ngondo. «Les Sawa se trouvent dans toute la zone littorale du Cameroun, de Campo (région du Sud, ndlr) Mamfe (région du Sud-Ouest, ndlr)», avait-il alors répondu. Pendant les années qu’il a occupé les fonctions de président en exercice du Ngondo, Prince René Bell était hanté par l’idée de rassembler tous les fils Sawa, anglophones comme francophones, de Campo à Mamfe afin d’en faire une grande nation.

Isidore Ebongue Mbella, anthropologue culturel explique les raisons de ce qu’il considère comme un échec. «L’administration a tout fait pour affaiblir et disperser les Sawa. Il y a des Batanga à Kribi, des Bakweri dans le Sud-Ouest, les Malimba dans la Sanaga-Maritime et bien ailleurs. C’est pour vous dire que les unir est très compliqué. C’est pourquoi les autres Sawa sont absents lors de la grande fête du Ngondo». Il poursuit. «Même les Sawa qui sont proches de Douala boycottent le Ngondo car ils disent que c’est l’exclusivité des duala. Dans le Nkam et dans une grande partie des départements du Moungo et du Nkam, les fils Sawa ne parlent pas tous d’une même voix.

Il faut un travail de fond et un homme fort pour conduire cette action». Malgré les émissaires duala dépêchés dans ces régions pour une opération de charme qui visait par le passé, la participation de tous les fils sawa à la fête du Ngondo, cette doléance est jusque là restée comme lettre morte à la poste. C’est toujours de loin que les autres ethnies dépendant du groupe ethnique sawa observent le Ngondo avec des regards plus ou moins inquisiteurs. Quant à Narcisse Nganguè Bell, cette mission n’est pas impossible. «Le Prince René Bell a posé les jalons de l’unité du peuple sawa.

Après lui, quelqu’un d’autre doit prendre le relais. Ça prendra le temps qu’il faudra mais il est impératif que tous les Sawa soient regroupés autour d’un idéal commun. L’avenir d’un peuple repose sur son unité». Avec la création d’un tribunal spécial au sein du Ngondo, les espoirs sont grands. En dehors de sa faculté de juger et punir les coupables, il reviendra à cette instance de jouer les ambassadeurs de Campo à Mamfe, afin que le rêve de Prince René Douala Manga Bell devienne réalité.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau