Cameroun - Présentation des vœux: Le Premier Ministre refuse les gerbes de fleurs

Hier, 13 janvier 2014, à l’occasion de la présentation des vœux de nouvel an du personnel des services du Premier ministre au maître des lieux, Philémon Yang n’a exigé que la phase réservée à la remise des bouquets de fleurs habituelles.

Pm philemon yang 0044 thn 475x304

Le Premier Ministre (Presentation des Voeux, Janvier 2013) Photo: © SPM

C’est l’esplanade des services du Premier ministre qui a abrité cette cérémonie de présentation des vœux. Une manifestation sobre, essentiellement meublée par les poignées de mains entre Philémon Yang, chef du gouvernement et ses collaborateurs. Les années antérieures, cette manifestation était un prétexte pour remettre des distinctions honorifiques aux personnels méritants de la Primature. Mais cela n’a pas été le cas cette année 2014. « Les médailles ont été remises il y a quelques mois. C’est pour cela qu’on a directement procédé à la présentation des vœux », confie un fonctionnaire en service ici. C’est le personnel du secrétariat général conduit par Louis Paul Motazé qui a ouvert le bal, suivi du Conseil national de la communication conduit par Peter Essoka.

Les autres services rattachés et le personnel du cabinet du chef du gouvernement ont bouclé cette phase, avant l’ouverture du buffet prévu pour la circonstance. Comme à l’accoutumée, cette parade n’a été meublée d’aucune allocution. Contrairement aux institutions comme le Sénat et l’Assemblée nationale où les secrétaires généraux ont saisi l’occasion pour présenter le bilan de l’année 2013 et les perspectives pour 2014.

La particularité cette année, c’est que Philémon Yang a décidé de ne pas recevoir des gerbes de fleurs de ses collaborateurs. « Il a estimé que c’est un investissement et une perte de temps. Car il voulait que la cérémonie prenne moins d’une heure », rapporte un collaborateur du Premier ministre. De quoi donner des remords aux fleuristes qui s’agglutinent généralement aux encablures de la Primature pour se faire du beurre. Le Premier ministre qui se trouvait à N’Djamena au moment de la présentation des vœux au président de la République n’a-t-il plus le cœur à ces fêtes foraines qui meubleront les agendas des membres du gouvernement dans les prochains jours?

© Joseph Flavien KANKEU | Le Messager

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau