Cameroun: Polycarpe Abah Abah plaide non-coupable dans l`affaire Mendo Ze  

L’ancien ministre des Finances a été notifié de ses chefs d’accusation hier au Tribunal criminel spécial.

Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origine

Absent pour des raisons de santé au cours des deux premières audiences de l’affaire ministère public, ministère des Finances contre le Pr. Gervais Mendo Ze, ancien directeur général de la Cameroon Radio and Television (CRTV) et autres coaccusés, le prévenu Polycarpe Abah Abah, ex-ministre des Finances (Minfi) s’est présenté devant la barre hier au TCS. Au cours de cette troisième audience, le président Yap Abdou lui a déroulé les chefs d’accusation. Polycarpe Abah Abah est accusé de détournement en coaction de la somme de 205,873 millions de F avec l’ex-Dg de la CRTV, Gervais Mendo Ze. Les faits reprochés aux accusés remontent, en effet, à la période allant du 1er janvier 2004 au 26 janvier 2005. Période au cours de laquelle, il est fait grief à l’ex-Dg de la CRTV d’avoir obtenu frauduleusement au préjudice de ladite entreprise des sommes à titre personnel dont le montant s’élève à plus de 18 milliards de F. Face à ces accusations, l’ex-Minfi a plaidé non-coupable, tout comme les autres accusés lors de la première audience. 
Concernant la production des témoins, les accusés présents à cette audience ont produit chacun un à onze témoins. Un nombre que le président Yap Abdou a harmonisé à cinq. Il leur a demandé d’opérer un choix de manière consensuelle. C’est sur cette décision que l’audience a été suspendue pour être reprise les 26 et 28 janvier prochains, pour audition des témoins de l’accusation.

Affaire Albatros: Statu quo

C’est sûrement le 15 février prochain que l’on en saura un peu plus sur l’affaire Etat du Cameroun, ministère des Finances contre Jean Marie Atangana Mebara, ancien secrétaire général de la présidence de la République et feu Jérôme Mendouga, ancien ambassadeur du Cameroun aux Etats-Unis. A l’audience d’hier au Tribunal criminel spécial (TCS), les lignes n’ont toujours pas bougé. L’ex-SGPR, désormais seul accusé dans cette affaire de détournement, depuis le décès de l’ancien ambassadeur a, une fois de plus, été invisible. Ses avocats également. Comme à la dernière audience, l’on a appris que les conclusions de la Cour suprême sur l’audition des témoins de la défense ne sont pas encore connues. Et l’audience a été suspendue.

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau