Cameroun : plus de 100 écoles fermées à cause de Boko Haram

Les menaces de Boko Haram feront que plus de 100 établissements scolaires de l’enseignement maternel, primaire et du secondaire resteront fermés au Cameroun lors de l’année scolaire 2016/2017 dont la rentrée est prévue lundi prochain, ont confirmé, mardi, les autorités académiques du pays.

Cette mesure prise l’année dernière par le gouvernement concerne essentiellement des établissements scolaires situés dans la région de l’Extrême-nord du Cameroun, victime des incursions et d’attaques-suicide de cette organisation terroriste.

Selon le ministère de l’Education de base (MINEDUB) et celui des Enseignements secondaires (MINESEC), «sur 181 établissements primaires et secondaires fermés dans la région de l’Extrême-Nord l’année dernière à cause de l’insécurité, seule une dizaine sera fonctionnelle cette année scolaire 2016-2017».

Ainsi, 90 pour cent de ces écoles resteront encore fermées par crainte d’être la cible des terroristes de Boko Haram. Soixante-neuf pour cent de ces établissements ont déjà subi des attaques terroristes.

La crise scolaire due à la menace terroriste touche trois départements à l’Extrême-Nord. Le Logone et Chari est en tête de liste avec environ une trentaine d’établissements fermés pour la plupart, des écoles primaires.

A l’arrondissement de Fotokol, 22 écoles publiques et deux écoles de parents ont fermé leurs portes. Le Mayo-Sava a entre 20 à 30 écoles fermées ainsi que le département de Mayo-Tsanaga.

© CAMERPOST avec © APA

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau