Cameroun: Paul Biya échappe à un incident dans sa piscine à Mvomeka'a

A peine est-il descendu dans l’étendue d’eau que son corps aurait commencé à démanger. Toutes vérifications faites, la piscine n’aurait pas été entretenue.

Paul biya ooo notes 0123 thn 477

Le Président de la République serait très en colère à la suite d’un incident survenu dans sa résidence présidentielle de Mvomeka’a, dans la région du Sud, vendredi 15 janvier 2016. En effet, selon l’hebdomadaire l’Epervier N°532 en kiosque mercredi 20 janvier 2016, «en séjour dans son village natal, Paul Biya aurait voulu profiter du bon temps pour prendre une douche froide dans sa piscine. A peine est-il descendu dans l’étendue d’eau que son corps aurait commencé à démanger. Toutes vérifications faites, la piscine n’aurait pas été entretenue». A la suite de cet incident qui n’est pas le premier du genre, des langues ont commencé à se délier au sujet des responsabilités, poursuit le journal.
«Au stade actuel, s‘il n’est pas encore possible de faire porter le chapeau à une personne, toujours est-il que le président aurait piqué une colère et pris la résolution d’injecter de nouveaux hommes à la présidence

de la république», lit-on. Les responsables vivent désormais la peur dans le ventre. Tous les cadres en service à l’intendance du palais aurait été convoqués de toute urgence à Mvomeka’a avec l’intendant principal, Christophe Foé Ndi à leur tête, indique l’Epervier.
Selon l’hebdomadaire, le ministre de l’Eau et de l’Energie aurait également été aperçu tout comme le directeur général de la Camwater, Jean William Sollo. Il est question de changer le système d’alimentation de la résidence présidentielle en eau. «Toutefois, de grosses interrogations demeurent pour comprendre si c’est l’eau qui était de mauvaise qualité ou alors qu’il s‘agisse du mauvais entretien de cette piscine par le service compétent qui serait à l‘origine de cet incident», écrit le journal.
Au lendemain de cet autre incident, de nombreuses personnes continuent de s‘interroger sur comment sont gérés les palais et les résidences présidentielles, tant il est vrai que les journaux ont très souvent relayé des informations selon lesquelles des résidences présidentielles sont très souvent abandonnées sans entretien.

Onana N. Aaron

cameroon-info.net

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau