Cameroun - Paul Biya à Christine Lagarde: «Notre objectif est d’obtenir une croissance forte et durable»

L’intégralité du Discours délivré par le Chef de l’Etat lors du dîner offert au Palais de l’Unité en l’honneur de la Directrice générale du Fonds Monétaire International (FMI), en visite de travail depuis ce jeudi 7 janvier 2016 au Cameroun.

 
 

Photo: (c) P.R.C.

«Madame la Directrice générale du Fonds Monétaire International,

Je voudrais tout d’abord vous souhaiter une très chaleureuse et cordiale bienvenue. Je voudrais également vous dire combien mon épouse et moi-même sommes heureux de vous accueillir en ce palais, symbole de l’Unité de notre pays. Votre visite reflète l’excellente qualité des relations entre le Fonds Monétaire International et le Cameroun…

Votre institution, dont nous apprécions les conseils, l’aide et la coopération a toujours été à nos côtés, surtout lors des phases les plus difficiles de l’histoire économique et financière du Cameroun. Notre monde est en perpétuel changement. L’instabilité, la volatilité et la dérégulation règnent un peu partout. Aucune économie n’est totalement épargnée. Le progrès économique et social tant espéré par les peuples, est très souvent mis en péril. Pour les économies les plus faibles, il s’agit de chocs exogènes, difficiles à contrer. Au cours des cinq dernières années, le Cameroun dans un contexte global difficile a pu maintenir un niveau de croissance relativement appréciable. Nous devenons une économie de plus en plus diversifiée. Il nous faut maintenant la consolider pour atteindre des taux de croissance plus importants. Notre objectif est d’obtenir une croissance forte et durable, produisant l’impact souhaité sur la qualité de la vie, jusqu’à l’atteinte de l’émergence à l’horizon 2035. Pour y parvenir, j’ai prescrit des réformes substantielles afin de tirer avantages des nombreuses ressources naturelles de notre pays.

Nous travaillons par ailleurs à rendre notre endettement toujours plus viable, productif et plus soutenable. Je voudrais saluer l’initiative du Fonds monétaire international sous votre houlette de poursuivre les réformes sur la gouvernance financière internationale. Je nourris l’espoir que la Communauté internationale s’adapte au plus vite aux exigences nouvelles d’aujourd’hui et de demain. Le monde aujourd’hui a plus que besoin d’une solidarité économique et financière plus effective et plus agissante. L’interconnexion des économies et la similarité des problématiques nous y obligent. A défaut d’une telle solidarité, la faillite des uns finira bien par ébranler la solidité présumée ou réelle des autres.

L’économie mondiale est liée par une communauté de destin. A cet égard, je me réjouis, madame la Directrice générale de votre engagement personnel pour établir l’équilibre général de la finance internationale. Vous pouvez compter sur le soutien ferme du Cameroun. Mesdames et messieurs, je voudrais maintenant vous inviter à lever vos verres, en l’honneur et à la santé de madame Christine Lagarde, Directrice générale du Fonds Monétaire International, à la santé de son cher époux. A tous les deux, j’adresse tous nos vœux pour la nouvelle année. Je vous remercie.».

© Wiliam TCHANGO | Cameroon-Info.Net

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau