Cameroun - Opération Epervier: Un cadre du ministère de l’Economie à Kondengui pour le détournement présumé de 100 millions de FCFA

Cyrille Aba Mvondo est accusé d’avoir distrait les fonds publics du projet plantain.

Afficher l'image d'origine

 

L’Epervier continue de faire des victimes. Le rapace a atterri le 8 janvier 2016 au ministère de l'Economie, de la Planification et de l'Aménagement du Territoire (MINEPAT). L’oiseau a emporté avec lui Cyrille Aba Mvondo, le chef service de la Prévision et de la préparation des programmes et des projets. Le cadre d’administration a été immédiatement écroué à la prison centrale de Yaoundé-Kondengui.

Mutations du 13 janvier 2016 qui donne l’information, renseigne M. Aba Mvondo «serait au cœur d’undétournement présumé de près de 100 millions de Fcfa. Somme d’argent qui aurait été distraite alors qu’il gérait le projet plantain, à l’ancien ministère de l’Agriculture (MINAGRI), aujourd’hui ministère de l’Agriculture et du Développement rural (MINADER). Une initiative mise sur pied en 2004 pour booster la filière bananes-plantains»

Le quotidien privé ajoute que «le projet financé sous fonds Pays pauvre très endetté (PPTE), à l’époque fera plus tard l’objet d’un contrôle minutieux. Une vérification qui va permettre de déceler une gestion opaque». D’autres interpellations sont annoncées.

Mutations rappelle que «la gestion du Programme national d'appui à la filière maïs, des programmes pomme de terre, champignons, riz, oignons, entre autres, ont été longtemps fustigés par les observateurs. C’est d’ailleurs suite à une dénonciation de Bernard Njonga, alors président de l’Association citoyenne de défense des intérêts collectifs (ACDIC) que le Tribunal criminel spécial s’est saisit d’une affaire de détournements au sein du Programme national d'appui à la filière maïs. La mission d’investigation de laCommission nationale anti-corruption (CONAC) qui s'était déployée dans les régions de l'Ouest, du Centre, du Littoral, du Sud-Ouest et du Sud, qui sont les cinq grands bassins de production du maïs au Cameroun, avait permis d’établir le détournement de plus 600 millions de Fcfa. Un épisode qui va aboutir à l’arrestation de l’ancien coordonnateur dudit programme Paul Sikapin ».

Jean-Marie Nkoussa

© Jean-Marie NKOUSSA | Cameroon-Info.Net

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau