Cameroun - Operation Epervier: Des ministres auditionnés cette semaine

Selon des indiscrétions, 07 membres du gouvernement en fonction sont appelés à s’expliquer devant les instances judiciaires, dès ce lundi à Yaoundé.

Cette situation, très inconfortable pour des hommes ainsi affaiblis devant leurs collaborateurs, mais qui pourtant exercent encore de hautes fonctions au sein de l’appareil étatique, cache-t-elle l’imminence d’un profond bouleversement de l’appareil gouvernemental ? Dès lors qu’ils sont astreints à délaisser momentanément leurs bureaux, n’est-ce pas leur prestige qui prend ainsi une sérieuse taloche auprès de l’opinion nationale et internationale? Du coup, comment vont-ils, en effet, s’accommoder d’une situation d’incertitude ne leur permettant plus de traiter, avec sérénité, des dossiers délicats relevant de leur compétence ? La question est d’autant plus pertinente que, poursuivis pour des affaires infâmantes, ils ne pourraient que très difficilement continuer de revêtir leur manteau de vitrine de la République.

En tout cas, ce bal des membres du gouvernement devant les autorités judiciaires sonne comme le chant du cygne de l’équipe Yang. Une perspective que laissait du reste entrevoir le discours vérité du 31 décembre 2013 du chef de l’État, Paul Biya. Un président de la République qui, pense l’opinion publique, ne manquera pas de saisir cette occasion pour corriger les incohérences dans le fonctionnement du gouvernement, stigmatisées dans son adresse à la nation sus-rappelée, et remettre ainsi le Cameroun sur le chemin, jusqu’ici parsemé de cactus, de l’émergence.

© René Atangana | La Météo

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau