Cameroun - Opération Epervier : Charles Metouck à Kondengui

charles1-1.jpg

Mercredi, vers 21h, au Tribunal criminel spécial, l’ancien directeur général de la Sonara a été inculpé de détournement de deniers publics de près d’un milliard de francs.

L’ancien directeur général de la Société nationale de raffinage (Sonara) a passé sa deuxième nuit hier à la prison centrale de Kondengui à Yaoundé. Mercredi matin, Charles Metouck et ses deux coaccusés ont été transportés de la prison de Buéa où ils étaient incarcérés, à la prison de New-Bell à Douala. Vers 13h, escortés par un camion de la gendarmerie nationale, Charles Metouck, Jean-Jules Eddynguele et Noé Ngalle Mouelle sont arrivés au Tribunal criminel spécial (Tcs) à Yaoundé dans un véhicule de la prison centrale de Douala. Vêtu d’une chemise Afritude, Charles Metouck descend du car du pénitencier la tête baissée. Le regard hagard, l’ancien Dg finit par lever les yeux.

Au parking du greffe du Tcs, la vingtaine de geôliers et de gendarmes commis pour le transfèrement s’active autour de l’ex-Dg de la Sonara pour sortir ses effets personnels contenus dans des sacs de marché, des plastiques de grandes surfaces, et deux valisettes. En possession de leurs bagages, les accusés empruntent discrètement un couloir exigu et austère qui mène au poste de police du parquet. Ils y sont installés. Charles Metouck prend place sur un fauteuil que le chef de poste de police lui a cédé. Ses avocats le rejoignent. De longues heures passent. Et l’après-midi s’achève.

Atangana Mebara

Vers 18h, Yap Abdou, le président du Tcs, désigne le juge d’instruction Evouh Ekanga pour ouvrir une information judiciaire. Deux heures après, les accusés et leurs conseils sont convoqués au cabinet du magistrat instructeur, Evouh Ekanga. Ils en ressortent après une cinquantaine de minutes. Charles Metouck est inculpé de coaction de détournement et de tentative de coaction de détournement de deniers publics de près d’un milliard de francs Cfa. Des chefs d’inculpation relatifs à sa gestion de la Sonara. Un mandat de détention provisoire est également décerné contre lui. Entre- temps, le car de la prison centrale de Yaoundé se gare dans le parking du parquet du Tribunal de grande instance du Mfoundi.

Vers 21h30, Charles Metouck et ses coaccusés sont conduits à Kondengui. Là-bas, Charles Metouck a retrouvé un de ses vieux et bons copains, Jean-Marie Atangana Mebara, qui l’a vu arriver quelques heures plus tôt au Tcs. Dans la nuit du 24 avril dernier déjà, Charles Metouck était condamné à 9 ans de prison par le Tribunal de grande instance du Fako à Limbé. Il a été reconnu coupable de destruction de documents de la Sonara.

Cet épisode est intervenu quelque temps après la publication par le Contrôle supérieur de l’Etat (Consupe) de sanctions (interdiction pendant 7 ans de diriger un service ou une entreprise public et 2 millions de francs Cfa d’amende spéciale) contre Charles Metouck. Le Conseil de discipline budgétaire et financier (Cdbf) du Consupe l’a reconnu coupable de 20 fautes de gestion pendant les dix années passées à la tête de la Sonara. Des fautes qui, à en croire le Cdbf, ont causé un préjudice financier estimé à 26 milliards de francs Cfa à la Sonara.

© Le Jour : Eitel Elessa Mbassi

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau