CAMEROUN - OPÉRATION ÉPERVIER : AFFAIRE INONI, MEBARA LE DÉTOURNEMENT REVU À LA BAISSE

mebara.jpg

Le ministère public a crée un imbroglio hier à l’audience criminelle du Tribunal criminel spécial. Alors que l’audition du témoin Mendim Me Nko’o, se poursuivait depuis environ deux heures du temps, Atangana Mebara a soulevé un point de droit. Il s’agissait tout seulement de l’ordonnance de «Non lieu» du juge d’instruction qui abandonnait les poursuites contre Atangana Mebara et Chief Inoni.

Face au bégaiement, mieux à l’imbroglio entretenu par le ministère public, le tribunal a rétabli la vérité de ce que dit l’ordonnance de renvoi dans cette cause. En effet, l’Ex- Secrétaire général de la présidence de la présidence et son adjoint, Inoni Ephraïm à l’époque des faits en 2003, sont devant la justice pour détournement en coaction de la somme de 1.425.000.000Fcfa. Ce montant représente le différentiel ou le surplus de la somme de7.242.000.000Fcfa virée.

Ledit montant fut viré en deux tranches de 4 et de 3.242 milliards de Fcfa le 1er juillet 2003 par la Société nationale des Hydrocarbures (SNH) en faveur d’Ansette Worl Wide. Ce virement a servi au règlement partiel des sommes dues par la Camair à Ansett au titre de location des aéronefs. L’audition du témoin de l’accusation, Mendim Me Nko’o , un témoin peu loquace, n’a donc rien apporté au tribunal.

Dans la mesure où le montant de 4 milliards de F. faussement querellé avait déjà été évacué par l’ordonnance de renvoi. En fait, le témoin, personne ex-qualité, représentant l’Adg de la SNH, était dire que celle-ci n’a fait que exécuter les instructions (urgentes) du Sg / Pr contenues dans sa lettre du 30 juin 2003. Selon ses dires, le rôle de la SNH était de virer l’argent à la Société Ansett via la Standard Chartered Bank-Cameroon par son agence de Paris. Pour la suite, le témoin a affirmé que la SNH n’entretenait aucune relation particulière avec Ansett. Le troisième témoin de l’accusation, sieur Atanga, Dga de la S.C,B-Cameroon, ne s’est pas présenté, d’où la suspension de l’audience. Elle sera reprise le 15 mars 2013 à 9h

© La Nouvelle Expression : Charles-Olivier Mbami

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau