Cameroun / Nigeria: Des officiers supérieurs de l’armée camerounaise accusés de complicité avec Boko Haram

Un site Internet tchadien soutient qu’ils se sont, autant que les militaires nigérians, laissé corrompre par la secte islamiste à qui ils fourniraient des informations.

Boko haram 2 472x268

Alwihdainfo.com affirme que les armées nigériane et camerounaise sont les plus corrompues du continent et explique que c’est cette situation qui empêche le Tchad d’intervenir dans le conflit, dangereux pour lui dans ces conditions. Pour le site Internet tchadien, si Boko Haram donne du fil à retordre aux armées du Nigeria et du Cameroun, ce n’est pas parce qu’elles manquent de moyens, mais parce qu’elles sont « les plus corrompues du contient ». Adil Abou, le rédacteur de l’article mis en ligne le 7 janvier 2015 ajoute : « certains officiers supérieurs entretiennent des rapports avec la secte qui semble bien informée sur l'armée ».

C’est ce qui empêcherait, affirme notre confrère, l’armée de son pays, le Tchad, de s’engager dans ce conflit qui se déroule tout près de ses frontières. « La situation des deux armées dans tous leurs Etats n'encourage pas l'intervention de l'armée tchadienne qui risquerait de s'exposer au danger ». Une situation qu’il juge « déplorable », avant de préciser que l’armée tchadienne ne peut s’engager que si son territoire est attaqué. « Pour le Tchad, le message est clair pour Boko Haram. Il doit éviter de frôler la frontière tchadienne sinon la réaction de l'armée tchadienne sera immédiate et terrible », écrit alwihdainfo.com.

© Robert NDONKOU | Cameroon-Info.Net

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau