Cameroun - Ngaoundéré: L’armée française bloque l'aéroport

Elle l'a transformé en base militaire et veut y contrôler les vols. Le retour des vols domestiques de la compagnie aérienne nationale Camair-Co à Ngaoundéré annoncé par le Ministre des Transports, n'aura finalement pas lieu de sitôt

.A

La faute à l'armée française qui a transformé l'aéroport de Ngaoundéré en base militaire. Selon des informations recueillies auprès des dirigeants de l'entreprise à Garoua, les militaires français bloquent le retour des vols domestiques de Camair-Co vers le chef-lieu de la région de l'Adamaoua. Ces vols ont été différés à deux reprises. La date du 11 janvier 2014 annoncée par la Direction générale de Camair-Co ne sera pas respectée. Joint au téléphone par Le Jour, le responsable commercial, à demi-mots, avoue l'impuissance de l'entreprise à reprendre les vols en direction de Ngaoundéré.

D'après lui, ce retard n'est pas dû à Camair-Co, mais à la présence des troupes de l'armée française à l'aéroport. Il affirme que dans les prochains jours, le premier vol de Camair-Co aura lieu. Selon une source militaire camerounaise proche des soldats français, les troupes françaises veulent contrôler les atterrissages et les vols domestiques à l'aéroport de Ngaoundéré. Pour notre source qui a requis l'anonymat affirme, «ils parlent de sécurité pour leurs troupes et leur matériel. Le site de l'aéroport de Ngaoundéré, d'après eux, leur appartient provisoirement». Plusieurs vols ont été annulés depuis l'installation des soldats français à l'aéroport de Ngaoundéré.

Le chef des Adc de Ngaoundéré, lui, parle de timide reprise des activités. Mardi dernier, le commandant du Mme régiment de parachutistes, d'infanterie, de la marine (RpiMa) de Carcassonne basé à Ngaoundéré a été reçu pendant plusieurs heures par le gouverneur de la région de l'Adamaoua. Un proche du gouverneur a confié: «Ils sont venus pour parler du sujet Camair-Co, mais aussi de l'incident de la semaine dernière. Il est fort probable qu'ils déménage dans les prochains jours». Mardi dernier, deux vols militaires à destination de Bangui en République centrafricaine (Rca) ont décollé de l'aéroport de Ngaoundéré.

© Adolarc Lamissia | Le Jour

Commentaires (2)

1. bass 08/03/2014

Pardon.tout sauf ca pardon.pas de base francaise au cameroun.jamais.vraiment si le bas peuple apprends ca vous allez voir.ils disent toujours ke c'provisoire.et pendant nous sommes discres,ils vont soudoyer la population non lettre et même lettre pour voir des lieux et recuiellir des informations puis s'etendre ds le pays.

2. bass 08/03/2014

Pardon ne venez pas mettre notre PR son excellence paul biya sur ecoute ou ki conque.comme vous le faites depuis chez vous.degages cotons

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau