Cameroun - Médias – Concurrence dans l’audio-visuel: La CRTV créé une deuxième chaine de télévision à Douala

L’initiative vise à occuper une part importante de téléspectateurs dans une ville où les chaines de télévision privées dictent leurs lois.

moukoko-mbonjo230109200-1-1.jpg

Amadou Vamoulké, Directeur Général de la Crtv a séjourné à Douala du mercredi 04 au vendredi 06 septembre 2013. Pendant son séjour dans la capitale économique, le Directeur Général de cet office, s’est rendu aussi bien chez les autorités administratives de la ville, qu’auprès du Délégué du Gouvernement auprès de la communauté urbaine de Douala. Le Directeur Général a aussi visité le site qui devra abriter la future chaine de télévision. Il s’agit de l’espace où se trouve l’actuelle station de la Crtv Littoral et la Fm 105 Souelaba. Dans ses différentes visites auprès des autorités, le Gouverneur de la Région du Littoral, le Préfet du Wouri, ainsi que le délégué de la Cud, Amadou Vamoulké a expliqué à ces derniers, le bien fondé de cette initiative. Il a par exemple imploré le Délégué du gouvernement d’inscrire le tronçon Logpom – Logbissou qui se trouve actuellement dans un piteux état, parmi les axes prioritaires pouvant connaitre une réfection.

C’est justement à Logbissou où sont implantés les émetteurs de la Crtv. C’est aussi dans ce même quartier que la Cameroon Radio and television (Crtv), entend installer les émetteurs de sa nouvelle chaine de télévision. Serges Ngando Ntonè, Directeur régional du Littoral de la Crtv donne quelques raisons qui justifient l’avènement de cette nouvelle chaine de télévision de la Crtv. Il évoque entre autre : «le désir de la Crtv de s’investir dans la concurrence puisque la plupart des chaines de télévision créées sont installées à Douala. Il est aussi question d’accroitre l’audience de la Crtv et d’avoir sa part de marchés».

Il précise d’ailleurs qu’une étude de marché a été faite et que celle-ci démontre que l’avènement de cette chaine de télévision est opportune dans une capitale économique de plus en plus ouverte à l’investissement et partant, à la promotion des produits et des services. Le Directeur régional donne aussi des précisions sur la particularité de la chaine : «elle sera plus consacrée sur les question de la jeunesse. Mais également, elle traitera des questions d’économie qui est la caractéristique principale de la vile de Douala». Il rassure aussi sur l’imminence de l’ouverture de la chaine : «le Directeur Général nous a fait savoir que ladite chaine sera fonctionnelle au plus tard à la fin du premier trimestre 2014, c’est-à-dire autour du mois de mars.

Cela parait évident puisque le matériel de fonctionnement est déjà disponible et l’appel d’offre de construction du bâtiment a déjà révélé l’entreprise retenue». Serges Ngando Ntonè a aussi fait état des grilles de programmes déjà confectionnées et disponibles : «le Directeur Général a même ordonné que les productions soient déjà faites en attendant le démarrage de la chaine», précise-t-il encore. Il indique aussi que la chaine connaitra un fonctionnement autonome. C’est-à-dire qu’elle ne dépendra pas de la Crtv – mère, même si sa dénomination n’est pas encore arrêtée «certains ont évoqué une appellation comme : Crtv la Côtière, mais tout cela n’est encore que suggestion, c’est à la hiérarchie qu’il revient d’en décider le moment venu», explique le Directeur régional. «C’est également la même hiérarchie qui peut vous donner des informations liées aux questions managériales. Portant par exemple sur les conditions de recrutement du personnel et de l’équipe dirigeante», poursuit-il encore.

Le Directeur régional a tenu aussi à préciser que «cette nouvelle chaine de la Crtv n’entend pas faire obstruction aux chaines privées déjà existantes. Il s’agit seulement d’apporter des innovations dans la conception des programmes dans une ville stratégique et en pleine mutation». Ambitieux projet de la Crtv, mais l’équation à plusieurs inconnus reste de savoir comment la Crtv fera pour trouver un personnel apte à la concurrence. Puisque tout le monde se demande comment les chaines privées avec peu de moyens en ressources humaines et en logistique, réussissent à réaliser des programmes accrocheurs et des émissions live, là où la Crtv avec plus de moyens et le personnel qualifié brille par la médiocrité. Cette préoccupation constitue le réel vrai défi de la Crtv pour cette nouvelle chaine qui se veut ambitieuse.

© Eyangoh Ekolle(Stagiaire) | Aurore Plus

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau