Cameroun - Lutte contre le terrorisme: un engin détecteur d’explosifs de fabrication américaine présenté au Gouvernement

L’offre a été faite lundi à l’ambassade des Etats-Unis par le directeur général de la Transatlantic business consulting, qui se propose de vendre ce fourgon au Cameroun

Prototype de l'Engin detecteur d'explosifs Photo: (c) A. S. E.

Lu chez nos confrères du journal Le Messager (??? de quel jour ???). Le 27 juillet 2015, a eu lieu à l’ambassade des Etats-Unis à Yaoundé la cérémonie de présentation d’un fourgon pas comme les autres. Le véhicule de couleur blanche est un scanner qui peut détecter les matières organiques  et …les explosifs. Edwin Ngumbi Che, le directeur général de la Transatlantic business consulting qui aimerait vendre ce minibus au Cameroun a dit aux officiers de l’armée camerounaise invités à l’ambassade des Etats-Unis lundi que la machine utilise les rayons X pour avoir des images en rétro-vision. C’est-à-dire qu’elle peut détecter tout ce qui est dans un objet soumis à ses rayons. « L’image de rétro-division montre clairement les explosifs car les rayons X reflètent parfaitement cette matière-là », ajoute Ngumbi Che. Selon lui, le matériel fabriqué par la société américaine American science and engineering inc. va aider le gouvernement  camerounais à mieux lutter contre les terroristes avantagés par le fait que les actuels scanners soient encore issus de la technologie de transmission.

Le système du scanner peut fonctionner en réseau et à une vitesse record. En 60 secondes, les données peuvent être reçues par le commandement central pour une analyse rapide et une prise de décision presque immédiate. L’autre gros atout de l’engin est sa capacité à aller dans les coins les plus reculés afin de scanner,  dans la discrétion, hommes et véhicules.  Pour convaincre ses interlocuteurs le vendeur  explique que le fourgon blanc a connu beaucoup de succès en Irak et en Afghanistan. Il n’est pas utile qu’aux opérations de sécurité. Il aide aussi à combattre le trafic de drogue qu’il décèle aussi aisément. Il permet de faire sortir de leur cachette les produits de contrebande cachés minutieusement. Expérimenté depuis trois mois par les services de la douane, il a permis de déceler dans la localité de Bekoko (département du Moungo) 30 tonnes de plastique non biodégradables dissimulés notamment dans des pots de yaourt.

@Robert Ndonkou / Cameroon-Info.Net

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 29/07/2015