Cameroun/Lions Indomptables: Le Premier ministre instruit le Minsep de surseoir à son appel à candidature

philemon-yang.jpg

Sur instruction du ministre des Sports et de l’Education physique, un appel à candidature a été lancé par la Fécafoot dans la perspective du remplacement de Jean-Paul Akono actuel coach intérimaire des Lions Indomptables.

Pour l’heure, cette opération a marqué une halte. A la demande du Premier ministre, chef du gouvernement. Après la rupture du contrat avec Denis Lavagne, et après la déroute de Praia au Cap Vert, Jean Paul Akono a été promu coach par intérim des Lions Indomptables avec pour mission ramener la sérénité dans la tanière et qualifier le Cameroun pour la Can 2013 d’Afrique du Sud. Mais à défaut d’obtenir le ticket pour la phase finale de la grande messe africaine, Magnusson a engagé la reconstruction de la sélection camerounaise. Ses méthodes, ses choix tactiques et de joueurs convoqués en sélection ont fait l’objet d’une vive polémique entre ceux qui soutenaient le coach médaillé d’or olympique et ceux qui sollicitaient son limogeage

L’équation Akono s’est donc présentée et depuis, la Fécafoot, sur instruction du Minsep avait ouvert un appel à candidature et Dieu seul sait qu’il y en a eu. Comme pour dire que malgré son mauvais rang au classement Fifa, le Cameroun intéresse toujours les technicien de tous bords.

L’autre jour, lorsque Tombi A Roko Sidiki est allé déposer sa candidature comme prétendant au poste de président de la Fécafoot, d’aucuns avaient pensé que c’était pour déposer la short-list des entraineurs retenus par la Fédération. On y trouvait des noms tels que Raymond Domenech et autres. Mais l’ancien entraineur des Bleus de France a fini par jeter l’éponge au motif qu’il ne peut pas souscrire à l’obligation de résidence au Cameroun. Dans cette bousculade au portillon de la tanière, jean Paul Akono n’a pas présenté sa candidature. Il y est déjà et ne voit pas comment il pourrait encore se remettre dans la course.

Donnez le temps à Magnusson Au moment où on attendait que le Minsep porte son choix sur un entraineur et à son adjoint, Akono Jean-Paul et son adjoint Ndtoungou Mpile ont été convoqués lundi dernier le 29 avril à 17h au cabinet d’Adoum Garoua. S’y étant rendus, en lieu et place du Minsep, ils ont été reçus par l’un des collaborateurs de ce dernier. Certes, rien n’a filtré de l’entretien entre Akono et Ndtoungou Mpile et le cadre du Minsep. Toutefois certaines sources dignes de foi à la tutelle indiquent que cette dernière auraient voulu dissiper tous les malentendus aux fins d’une séparation d’avec l’encadrement technique des Lions Indomptables. Mais le départ de Jean-Paul Akono ne freine-t-il pas une dynamique qui a été engagée sous sa houlette ? Tout porterait à le croire. Car Magnusson a une philosophie de jeu et un langage auquel ses poulains semblent adhérer. Et la question de son salaire se pose. On le dit gourmand et qu’il aurait réclamé près de 15 millions de francs Cfa par mois.

Des expatriés ne nous ont-ils pas coûté vingt fois plus cher ? Qui peu comparer ce que Paul Le Guen a touché avec les prétentions de Jean-Paul Akono ? Surtout que ce dernier affiche des résultats plus probants que le technicien français ! Face donc aux exigences de l’heure et du calendrier des Lions Indomptables, pour ne pas avoir à procéder à un éternel recommencement, le Premier ministre, chef du gouvernement a instruit le Minsep de surseoir à son appel à candidature comme pour dire qu’il faut donner à Jean-Paul Akono les coudées franches. D’ailleurs, certaines indiscrétions nous font savoir qu’on pourrait déclarer infructueux l’appel à candidature. Ce qui aurait pour conséquence la confirmation de l’encadrement technique actuel. Ce, d’autant plus que Accra a été validé comme lieu de regroupement des Lions Indomptables, dans le cadre de leur préparation contre le Togo et la Rdc en lieu et place de Cotonou.

© Aurore Plus : Donès

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau