Cameroun: Les travailleurs camerounais à la fête ce 1er mai 2014

Une grande marche des travailleurs et un férié pour célébrer la 128ème édition de la fête internationale du travail au Cameroun.

20100501 maroua1ermai hysacam 1 600px

Ce 1er mai 2014 est journée fériée au Cameroun. Pour cause : cette journée marque la 128ème édition de la fête internationale du travail, qui sera célébrée ce jour, à travers le territoire national, sous le thème : « Travailleurs du Cameroun, ensemble contre le VIH et le SIDA ». Malgré les protestations des syndicats des travailleurs, dénonçant la mainmise du ministère du Travail et de la Sécurité sociale (Mintss) sur l’organisation des manifestations, la traditionnelle « grande marche des travailleurs » aura lieu… sous les auspices de l’autorité ministérielle. Le programme officiel de la célébration à Yaoundé prévoit un défilé au boulevard du 20 mai, de 10h45à 12h45min.

Il sera précédé des allocutions d’une demi-dizaine de syndicats, en présence du Mintss, Grégoire Owona, des autorités administratives de la ville, des membres du gouvernement, des chefs de représentation diplomatiques, et de nombreux employés et employeurs, entre autres. Après la « grande marche des travailleurs », s’en suivra un cocktail « sur invitation » à l’hôtel Hilton de Yaoundé.

Le 1er mai est généralement l’occasion, pour de nombreuses personnes, de recevoir des médailles d’honneur du travail au sein de leurs entreprises ou institutions. La célébration de la 128ème édition de la fête internationale au Cameroun intervient dans un contexte marqué par de nombreuses plaintes de syndicats. Le 21 avril dernier, les hôpitaux publics ont été paralysés pendant 24 heures pour des questions de revalorisation salariale.

En début de cette semaine, ce sont les enseignants des universités, des établissements du primaire et du secondaire qui ont voulu à leur tour prendre les pancartes pour afficher le ras-le-bol de leur situation sociale. Nul doute que les syndicats, si les agapes ne prennent pas le dessus ce 01er mai, remettront au goût du jour les nombreux problèmes auxquels fait face le travailleur camerounais. Lequel cherche à avoir accès à un travail décent, comme l'Arlésienne.

Source: Journalducameroun.com

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau