Cameroun: Le projet «Centrales photovoltaïques Cameroun 2020» prévoit de créer 2500 emplois directs

« Centrales photovoltaïques Cameroun 2020 ». Un projet de construction de mini-centrales à énergie solaire qui permettra de desservir en électricité 250 localités sur le territoire camerounais. Financé à hauteur de 580 milliards de F, il fournira 500 mégawatts. Après la signature d’un contrat de service entre le ministère de l’Eau et de l’Energie d’une part et le groupe Fides Gestion d’autre part, le 3 juillet 2012, « Centrales photovoltaïques Cameroun 2020 » vient de connaître une autre étape importante.

En effet, du 3 au 5 janvier dernier, des milliers de jeunes se sont pliés aux tests de recrutement à la maison du Parti de Bonanjo, à Douala. Des jeunes titulaires du Cap, du Bacc, du Duts ou d’un diplôme d’ingénierie en énergies renouvelables. Les résultats seront publiés le 20 janvier prochain par voie de presse. Mais s’ils seront définitifs pour les postulants de niveau Cap et Bacc, qui suivront ensuite des formations, ceux du supérieur n’en seront qu’aux admissibilités.

Ils devront encore franchir deux sessions pour être retenus. De plus, dans deux semaines en principe, deux autres tests de recrutement sont prévus pour les candidats d’expression anglaise et ceux résidant dans la partie septentrionale du pays. Mais le coordonnateur général des centrales photovoltaïques, Jean Youtou Bothe, insiste sur un point : « Il n’est pas question de régionalisation. Nous recherchons les meilleurs ». Autant de futurs personnels du projet qui à terme devraient constituer un effectif de 2500 emplois directs et 4000 indirects. La phase pilote, qui marquera le début effectif de la construction des mini-centrales, prévu en mars 2013, devra employer 1000 personnes. Sangmélima et Maroua connaîtront la pose de la première pierre.

Cinq autres localités font partie de cette première étape de réalisation dont Yingui, Meyomessala et Bengbis. Des cités dans lesquelles les sites sont déjà répertoriés, selon Jean Youtou Bothe : « A Sangmélima, nous avons 77 hectares ; à Maroua, un peu plus de 200 et dans toutes les villes concernées par le projet, nous avons des terrains que l’Etat nous a alloués ».

Et toutes les informations pratiques sur le projet « Centrales photovoltaïques Cameroun 2020 », les candidats présents au test dans la capitale économique y ont eu droit lors d’un forum organisé samedi. Ils ont ainsi pu poser des questions notamment sur les conditions salariales et les sites de logement.

© Rita DIBA | Cameroon Tribune

Commentaires (1)

1. cedric patrick 02/02/2013

le salaire c'est combien pour les CAP, BAC, et BTS

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 08/01/2013