Cameroun - La région du centre boucle la campagne électorale du RDPC: Aminatou Ahidjo et Grégoire Owona au rythme du Bikutsi.

© Gérard Abada | Réagir Comme image forte les accolades et les esquisses des pas de danse entre Aminatou Ahidjo et Grégoire Owona au rythme du Bikutsi. E-Mail Imprimer Réagir Bookmark and Share Le secrétaire général adjoint du rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) Grégoire Owona et la fille de l’ex-président Amadou Ahidjo ont donné une belle image lors de la clôture de campagne électorale de leur formation politique. Hier samedi 28 septembre à Yaoundé lors de la prestation artistique du célèbre chanteur de Bikutsi Roger Bekono, l’ambiance était bon enfant. En dehors de l’enthousiasme qui animait Grégoire Owona et Aminatou Ahidjo, l’ambiance est montée d’un cran lorsqu’ils ont transformé leur joie en embrassades devant une foule en liesse. Quelques instants après, les deux militants engagés du parti du flambeau se sont trémoussés au rythme du Bikutsi.

En même temps, ils ont décidé de danser à la queue le-le, Grégoire Owona appuyant de ses deux mains les hanches d’Aminatou Ahidjo, action menée sous une salve d’applaudissements. Les deux se sont donc résolus à danser avec ou sans cavalière, selon les rythmes les plus endiablés d’Afrique, comme le Bikutsi est défini par l’artiste musicien Mvondo Ateba Roger dit « Atebass », de son nom d’artiste. Impressionnées par ce geste, de nombreuses personnes leur ont emboité le pas, question de saluer non seulement l’adhésion de la fille de l’ex-président de la République Amadou Ahidjo dans les rangs du parti du parti du flambeau, mais aussi de se souvenir de cet opus musical qui a été très couru par les mélomanes camerounais vers les années 1990. Cette chanson très appréciée par le public a pour ainsi dire valu de nombreux billets de banques à l’auteur compositeur de « Tebege a Ngal wom » (arrête-toi je t’en supplie ma très chère épouse) Roger Bekono.

En outre, les différentes montées au perchoir ont concouru à l’appréciation de l’adhésion de la fille du défunt président camerounais au RDPC. Tout aura commencé par le mot de bienvenue du maire sortant de Yaoundé 1er Emile Andze Andze. Selon lui, Aminatou Ahidjo a opéré un bon choix en adhérant au RDPC.

Celle-ci va contribuer à l’obtention d’une forte majorité du RDPC tant à l’Assemblée nationale que dans les communes. Ce qui facilitera la conduite de l’émergence du Cameroun à l’horizon 2035. La mobilisation de tous doit donc être un impératif pour donner la victoire au RDPC. Pour sa part, Aminatou Ahidjo a pensé que le seul bon choix sera celui du RDPC. En ce sens que le Cameroun est sur la voie de son émergence qui est pilotée par le président national de cette formation politique Paul Biya. Message qui a été le même chez Augustin Mballa.

Ce représentant des jeunes du département du Mfoundi satisfait de la présence de leur camarade du parti aux côtés des militants du parti du flambeau, se dit être persuadé qu’elle constitue une invite à la formation d’un bouclier autour des institutions de la République pour que le désordre ne passe pas. A son tour, Sidonie Ndemba représentant les femmes, s’est réjoui de l’adhésion d’Aminatou Ahidjo au RDPC, ce qui est preuve du rôle inéluctable que doivent jouer les femmes pour les victoires écrasantes du RDPC le 30 septembre prochain. Le professeur Laurent Serge Etoundi Ngoa président de commission départementale de campagne RDPC dans le Mfoundi estime que la présence d’Aminatou Ahidjo dans les rangs du RDPC vient conforter le cosmopolitisme existant au sein de ce parti dans le Mfoundi. Ce qui atteste que le département du Mfoundi est un Cameroun en miniature. En ce sens que tous groupes sociologiques du Cameroun se retrouvent dans son département. Gilbert Tsimi Evouna président de la commission régionale de campagne électorale RDPC dans le Centre a reconnu que le rôle que joue la fille de l’ex-président est très capital pour la victoire du RDPC le 30 septembre prochain. Une valeur reconnue elle-aussi par Jean Nkuete, secrétaire général du RDPC.  

Gérard Abada

Correspondance @Cameroon Infos_Net

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau