Cameroun: L'élection sénatoriale a couté un milliard et demi

L'information ressort du rapport général sur le déroulement de ce scrutin produit par Elecam.

image-1.jpg

«Compte tenu de l'existence d'un certain matériel électoral acquis à l'occasion de l'élection présidentielle du 9 octobre 2011, un budget d'environ 1. 510.000.000 (Un milliard cinq cent dix millions) de francs CFA a été élaboré». L'information ressort dans le titre IV intitulé «financement» contenu dans le rapport général sur le déroulement de l'élection des sénateurs du 14 avril dernier, produit par la Direction générale des élections d'Elections Cameroon (Elecam) rendu public hier. On lit également que cette élection a été financée par les pouvoirs publics camerounais à travers le Ministère des Finances.

Le rapport mentionne que ce budget a couvert les grands postes de dépenses. A savoir, entre autres, la prise en charge des frais afférents à la participation des conseillers municipaux au scrutin. «Chaque électeur recevait un montant un montant forfaitaire de cinquante mille francs», indique-t-on. Autres dépenses, l’acquisition de divers intrants et consommables indispensables à la production des documents électoraux tels que les bulletins de vote, de campagne électorale, procès-verbaux de dépouillement, les feuilles de pointage, les enveloppes, les listes électorales, les cartes électorales et les cartons d'emballage.

On retrouve aussi l'acheminement des documents et matériaux électoraux vers tous les bureaux de vote disséminés dans le pays. La campagne d'Information préélectorale et électorale. La formation des membres des commissions mixtes électorales et le paiement des gratifications et soutiens logistiques divers aux personnels. L'élaboration et l'impression dudit rapport général est également inscrit dans les dépenses. Il est nécessaire de reconnaitre la promptitude avec laquelle Elecam a produit son rapport général sur l'élection du 14 avril dernier. Ledit rapport tombe seulement quatre mois après l'organisation du scrutin. On se souvient que le rapport de l'élection présidentielle du 9 octobre 2011, lui, est tombé le 7 juin 2012. Soit 9 mois après ladite l'élection. Le rapport de ce scrutin mentionnait que le scrutin avait coûté 21 milliards de francs CFA. Des ressources propres de l'Etat du Cameroun à travers le Ministère des Finances, qui en avait assuré le déblocage par étapes.

© NICOLAS VOUNSIA | Mutations

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 07/08/2013