CAMEROUN :: L’armée libère trois otages

Ils ont été retrouvés grâce à une patrouille aérienne.  Les éléments du colonel Mvondo, commandant du 4ème BIR en mission spéciale de ratissage dans la zone de Touboro et environs, ont libéré trois otages des filets des malfrats, le 23 août 2016.

 Il s’agit des nommés Idrissa Djao, 71 ans, Ibrahima Youssoufa, 45 ans et Abdoulaye Alimu, 26 ans. Tous étaient détenus dans la brousse de Tapi, localité située à environ 25 km de Touboro, sur l’axe Touboro- Sorombéo. «C’est une équipe spéciale constituée des éléments des diverses unités qui a pour mission principale de ratisser les zones inaccessibles et montagneuses pouvant servir de cachette aux malfaiteurs et bandits de grand chemin. Elle survole à basse altitude ces endroits pour les débusquer. C’est un exercice quotidien auquel elle se livre», déclare un élément du BIM en détachement dans la localité.

Pour traquer les preneurs d’otages dans cette région, l’armée survole régulièrement la zone à basse altitude. C’est au cours de cette mission de routine qu’elle a repéré un groupe de personnes dans la brousse de Tapi. C’est alors que l’appareil de l’armée a fait une série de manoeuvres pour mieux les identifier. Pris de panique, les malfrats ont pris la poudre d’escampette, abandonnant leurs otages. «Je dirais que le gouvernement a enfin trouvé le remède qu’il faut à ce problème qui mine cette région depuis quelque temps. Ces bandits ne partent généralement pas loin avec leurs otages. Ils les cachent dans la brousse et font souffrir leurs familles en les traumatisant au téléphone. Ils leur laissent le plus souvent un numéro de téléphone par lequel elles doivent les joindre une fois la rançon rassemblée », déclare Issa, un habitant de Touboro.

 

 

Camer.be

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau