Cameroun – Journée internationale de la femme : il faut épargner !

Le lancement régional des activités liées à la prochaine Journée internationale de la Femme a eu lieu jeudi à Douala. La formation à des activités génératrices de revenus occupera encore une bonne place cette année dans le programme de la décade consacrée à la prochaine Journée internationale de la Femme (JIF).

 Assurance en a été donnée ce jeudi 26 février dans les services du gouverneur, à l’occasion du lancement de ces activités dans la région, par Brigitte Moukoko, présidente régionale de la Fédération des réseaux d’associations féminines du Cameroun. D’après la même source, les femmes seront également formées à faire des économies. « On apprendra aussi aux femmes à épargner », a-t-elle confié à la presse après l’allocution d’ouverture des activités lu par Aboubakar Njikam, inspecteur général des services régionaux, qui représentait le gouverneur en cette circonstance.

La capacité d’épargner peut s’avérer fort utile dans l’autonomisation des femmes, un des objectifs poursuivis par le thème du 8-mars 2016 : « Egalité des sexes, autonomisation des femmes : gagner le pari, surmonter les obstacles ». Autonomisation ne signifie pas que les femmes ne rendront plus compte à la société, a précisé Aboubakar Njikam. Il s’agira plutôt de leur permettre d’exercer, au même titre que les hommes, tous les droits humains universels (sécurité, emploi décent, etc.). L’engagement en faveur du combat pour la protection et la promotion des droits de la femme et de la jeune fille doit donc être plus grand.

 

Source : © Cameroon Tribune

Par Alliance NYOBIA

 

CAMERPOST

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau