Cameroun : Jean-Jacques Ndoudoumou, “Je ne suis pas coupable de détournement”

jean-jacques-ndoudoumou051111400.jpg

A quoi vous occupez-vous depuis votre limogeage de l'Agence de régulation des marchés publics ? Je suis le président du Comité national paralympique élu en 2011.

Je m'y investis au quotidien. Par ailleurs, j'ai beaucoup d'activités au niveau de l'Asmodisa. Ces associations ont désormais un président moins occupé. Sur le plan national, je m'occupe des opérations en cours sur la biométrie dans le cadre des inscriptions sur les listes électorales.

J'en suis le responsable dans la commune de Zoétélé. J'interviens aussi dans la formation des uns et des autres, afin de partager mon expérience et mon expertise. Je suis aussi un homme d'Eglise, donc je donne des enseignements, surtout en ces temps difficiles, afin que les gens vivent réellement l'amour, la fraternité, la solidarité. En plus, j'ai un peu plus de temps pour ma famille.

Avant votre limogeage de l'Armp, vous avez été accusé de fautes de gestion. Qu'en dites-vous ?

Dans un Etat de bonne gouvernance, il est normal que les structures appropriées fassent des contrôles. Il est normal, quand on est un dirigeant, que l'on soit convoqué pour s'expliquer. Vous avez suivi la décision qui a été prise ; l'ex-directeur général de l'Armp que je suis n'est pas coupable de malversation, ni de détournement. Personne n'est parfait. Il y a eu des problèmes de procédure. Nous n'avons pas respecté toutes les règles. Ce qui s'est passé a quand même montré que M. Ndoudoumou est un gestionnaire qui respecte la chose publique.

On n'entend pas beaucoup parler de vous, pour ce qui est des sénatoriales…

Je ne pense pas que je peux le faire maintenant. Vous savez, il est nécessaire de toujours prendre un peu de recul. Dans notre commune, nous essayons de nous asseoir et de discuter pour voir qui peut faire quoi pour nous. Nous nous sommes assis, notre candidat est là, nous allons tous le soutenir.

© Le Jour : Propos recueillis par Ateba Biwolé

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau