Cameroun/Italie - Visite d’Etat: Le président italien Sergio Mattarella en visite au Cameroun

Pour la première fois dans l’histoire des deux pays, un président italien va visiter le Cameroun. En effet, le président de la République italienne, Sergio Mattarella, sera en visite au Cameroun et en Ethiopie entre le 13 et le 20 Mars. En attendant le communiqué officiel à propos des enjeux de cette visite, l’on sait que la relance de la coopération économique entre Rome et Yaoundé meublera les échanges entreSergio Mattarella et Paul Biya.

 

A l’Exposition universelle de Milan (1er mai- 31 octobre 2015), le Cameroun avait envoyé une délégation de producteurs-exportateurs de café. Et l’Italie sera l’invitée d’honneur de la 4è édition du festival international du café du Cameroun, le Festicoffee, qui se déroulera du 5 au 7 mai prochain à Yaoundé. En de nombreuses occasions, le Cameroun a fait part de sa volonté de reprendre la place qui fut jadis sienne dans le dispositif productif de l’agroalimentaire. Cette visite sera certainement l’occasion de renouer les contacts.

En décembre 2014, S.E  Daniella ISOPI, Ambassadrice d’Italie au Cameroun, a été reçue en audience par le Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, M. Emmanuel NGANOU DJOUMESSI. L’objectif de cette rencontre, l’on se souvient, était de faire le point sur l’état de la coopération entre Yaoundé et Rome, et de jeter de nouvelles bases pour sa redynamisation.

Au sortir de cet entretien, l’hôte du MINEPAT a salué les excellentes relations de coopération qui unissent les deux pays. Aussi, s’est-elle engagée à booster ces relations en mettant l’accent sur la santé (lutte contre le VIH/SIDA), l’éducation, la recherche scientifique et même le développement des infrastructures socio-économiques, notamment à l’Est et à l’Extrême-nord du pays.

Pour stimuler cette coopération, les deux personnalités avaient convenu de la mise sur pied d’un comité de suivi de la coopération bilatérale entre le Cameroun et l’Italie. Ce comité sera chargé de mobiliser les ressources issues de l’annulation de la dette bilatérale (près de 89 milliards de FCFA) et d’identifier les projets de développement devant bénéficier de ces ressources.

De sources médiatiques, l’on apprend également que l’un des objectifs du président de la République italienne est de convaincre les pays africains membres de l’Union africaine (UA), de soutenir la candidature italienne au conseil de sécurité pour 2017-2018. L’Italie a en effet annoncé sa candidature comme membre non permanent au conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unis.

 

Onana N. Aaron

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau