CAMEROUN - GRAND BANDITISME : UN GANG DE MALFRATS STOPPÉ PAR LA POLICE À DOUALA

bir.jpg

Les hors de la loi ont été cueillis ce dimanche 3 février 2013 par les éléments de la brigade anti criminelle de la police judiciaire de Bonanjo Henri Njoh alias Manbassa, Michel Mandeng, Thomas Minka Djom, Daniel Wabo et Oumarou Daïbou méditent actuellement sur leur sort dans les geôles de la cellule de la Pj de Bonanjo.

Tous membres d’un gang de malfrats qui semait la terreur dans toute la ville.

Selon l’officier de police Zéti, chef des opérations, « c’est d’abord le chef de ce gang Henri Njoh, alias Manbassa qui a été arrêté. C’était le dimanche 3 février 2013 dans un hôtel au quartier Kassalafarm à New-Bell, aux environs de 15h. Il était bien installé en ce lieu quand il a été arrêté

. Son exploitation minutieuse a permis de mettre la main sur les quatre autres membres de ce gang qui couraient toujours. Ils ont aussi été arrêtés à New-Bell », déclare-t-il. Des informations proches de l’enquête nous révèlent que le gang qui vient d’être démantelé était recherché depuis plus de six mois. Et, c’est après enquêtes minutieuses et un véritable travail de fourmis qu’ils ont finalement été stoppés.

La même source affirme que, ce gang est responsable de la plus part des vols à main armés qu’il y a eu dans la ville de Douala. Pour l’instant les présumés malfrats sont en garde à vue à la police judiciaire où, une enquête a été ouverte. Le démantèlement de ce nouveau gang de malfrats, vient rallonger la liste de ces hommes sans foi ni loi, mis hors d’état de nuire par la police à Douala. On se souvient qu’en juillet 20012, les éléments de cette même brigade avaient démantelé une bande de malfrats qui avaient pris en otage les populations de Maképé, Bonamoussadi et Logpom.

© La Nouvelle Expression : Hervé Villard Njiélé

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau