Cameroun - Football : Représentation Fécafoot , Le TAS interpelle la FIFA

A 24h de l’élection du nouveau président de la Fifa, alors que les candidats et les fédérations sont dans les dernières tractations, le Tribunal arbitral du Sport vient mettre le pied dans le plat en demandant à la Fifa de se prononcer sur la situation à la Fécafoot dans un délai de 7 jours.

Cameroun – Football :  Représentation Fécafoot , Le TAS interpelle la FIFA

« Par la présente, je vous informe que l’Etoile filante de Garoua (« l’appelante ») a déposé un appel contre la Fécafoot (« l’intimée ») auprès du Tribunal arbitral du sport (« Le Tas ») à l’encontre de la décision de la Chambre de Conciliation et d’Arbitrage du Comité national olympique et sportif du Cameroun du 12 novembre 2015.

Le 4 février 2016, Me Georges Gérard Wamba Makollo, avocat à Yaoundé, Cameroun, a informé le Greffe du Tas qu’il état le représentant légal de la Fécafoot et a produit une procuration datée du 1er février 2016 et signée par M. John Begheni Ndeh « Président ad intérim de la Fécafoot ». Le 8 février 2016, Mes Philippe Memong et Martin Luther Achet Nagnigni ont informé le Greffe du Tas être également les représentants de la Fécafoot.

Suite à cette situation et aux explications contradictoires des parties, le Greffe du Tas a pris directement contact avec la Fécafoot qui lui a confirmé que Mes Philippe Memong et Martin Luther Achet Nagnigni étaient dûment autorisés à la représenter dans la procédure mentionnée. L’information fournie par la Fécafoot a été contestée aussi bien par l’appelante que par Me Georges Gérard Wamba Makollo, arguant entre autres que le Président actuel de la Fécafoot, M. Tombi à Roko, occupait les locaux de la Fécafoot par la force et de façon illégitime.

L’appelante prétend également que l’élection de M. Tombi à Roko à la Présidence de la Fécafoot le 28 septembre 2015 a été annulée par la Chambre de Conciliation et d’Arbitrage du Comité national olympique et sportif du Cameroun en date du 12 novembre 2015. L’appellante indique également que ladite décision est immédiatement exécutoire et que la Fécafoot n’a pas formé d’appel à son encontre. En tant qu’instance suprême du football mondiale, j’invite la Fifa, d’ici le 2 mars 2016, à me fournir des clarifications quant à la situation au sein de la Fécafoot », a écrit Fabien Cagneux ce mercredi 24 février, le conseiller auprès du Tas.

Un courrier adressé à la Fifa qui ne devrait pas forcément être informée de la teneur de la lettre dans la mesure où tous les points soulevés par Fabien Cagneux sont connus de l’instance suprême du football mondial qui avait reçu copies de toutes les décisions de la CCA et qui avait préféré garder le silence sur cette histoire, apportant ainsi un soutien vicieux à Tombi à Roko dont l’élection avait purement et simplement été annulée. Décision qui revêt désormais l’autorité de la chose jugée dans la mesure où la Fécafoot n’avait pas jugé utile de faire appel de la décision de la CCA déclarant les statuts de la Fécafoot nuls, mais aussi celle annulant l’ensemble du processus électoral qui avait porté Tombi à Roko à la tête de la Fécafoot.

La Fifa qui comptait sans doute rester en retrait de cette affaire dans laquelle elle ne semble pas très à l’aise, va donc devoir se prononcer officiellement sur la situation juridiquement catastrophique de la Fédération camerounaise de football. Situation qu’elle entretient depuis des années et dans laquelle elle-même semble se plaire. Et si d’aventure les articles rédigés par la presse camerounaise n’émeut pas outre mesure les responsables de la Fifa, des articles à paraître ces jours-ci dans l’Equipe et dans France Football devrait faire comprendre au mastodonte du football mondial que le débat s’est plus que jamais internationalisé et qu’il risque bien être l’un des feuilletons des élections à la Fifa si jamais le Cameroun est appelé à élire le nouveau président. Election qui serait alors frappée du sceau de l’illégalité et qui pourrait être annulée à la moindre requête. Affaire à suivre

 Cameroun24 CAMEROUN24

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau