Cameroun: Face à la chute ravageuse de Camair-Co il n’y a qu’une solution 

Au Cameroun, si nous avions des dirigeants compétents, intelligents et patriotes, ils auraient déjà compris l’urgence et la nécessite de fermer de manière honorable et satisfaisante la compagnie nationale aérienne Camer-Co.

Malheureusement, l’on est dans un pays anormal conduit par des gens anormaux et amoraux qui n’ont pour seul souci majeur que d’être au pouvoir vaille que vaille et surtout en mettant tous leurs efforts neutraliser tous ceux qui à l’intérieur comme à l’extérieur sont de vraies menaces pour leur pouvoir. Au Cameroun si nous avions de bons dirigeants, ils auraient compris qu’il ne servait à rien d’engloutir de grosses sommes dans Camer-Co et d’endetter leur pays, et auraient procédé à son « assassinat » illico mais de manière honorable et raisonnable.

La solution qui me semblait hier et me semble encore la meilleure, c’est de discuter avec la compagnie nationale aérienne guinéenne (Ceiba) pour lui vendre camer-Co en l’obligeant de « patrouiller » et de servir le ciel Camerounais. Pas plus.

D’aucuns peuvent réagir comme des grenouilles écervelées et parler de la « fierté nationale ». Mais de laquelle s’agit-il ? La fierté nationale au Cameroun est éteinte ou reste en veilleuse depuis que le régime néocolonial omnivore de Monsieur Biya est au pouvoir. Voyez, on ne la retrouve nulle part ! Camer-Co est un cadavre en décomposition que le régime en place continue de serrer fort et n’entend pas faire ses obsèques, juste pour ne pas avouer son fiasco sur tous les plans et surtout parce qu’il veut se voir au pouvoir encore pour longtemps. Faux pourtant. Hier on était en Chine pour la solution, aujourd’hui l’on veut aller chez Boeing endetter le pays. Tout cela ne sert à rien. A quoi ont servi et serviront des avions vides dans le ciel ? Le mal ici est profond et ne se corrigera qu’avec la fin de ce pouvoir en place au Cameroun. Ne nous trompons pas.

Camer.be

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau