CAMEROUN : ELECTIONS DES MAIRES CE MERCREDI

ndiki151009275.jpgLes exécutifs communaux seront désignés à travers le pays à la faveur des premières sessions des conseils municipaux.

Les premières sessions des conseils municipaux en vue de l’élection des exécutifs communaux se tiennent ce mercredi dans les 360 communes du Cameroun. Conformément à la loi, cette première session devait se tenir mardi. Le communiqué du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, signé le 10 octobre dernier, est suffisamment revenu sur les raisons du léger décalage.

La plupart des partis politiques ont d’ailleurs marqué leur adhésion à ce report de 24 h pour permettre à tous les Camerounais de manifester leur sympathie à la communauté musulmane nationale qui a célébré mardi la fête du mouton. Dans les états-majors des partis politiques, on est resté actif. Du RDPC à l’UNDP en passant par le SDF, l’UDC, l’UPC, l’UMS, le MDR, la trêve a été mise à contribution pour préparer les candidats aux postes de maire et d’adjoints.

Il est question pour ces différents partis d’envoyer leurs meilleurs militants aux commandes des exécutifs communaux. Le RDPC qui contrôle 305 communes sur les 360 a déjà désigné des mandataires pour encadrer les élections. Il reste que dans ce parti, les personnalités élues devront porter haut le défi de la décentralisation. Mais, il est clairement indiqué que les conseillers municipaux vont élire les exécutifs communaux.

Selon les dispositions la loi n° 2004/018 du 22 juillet 2004 fixant les règles applicables aux communes, la première session du conseil municipal est convoquée par le représentant de l'Etat, le deuxième mardi suivant la date de proclamation des résultats de l'élection des conseillers municipaux. Cette session est consacrée à l'élection du maire et des adjoints. La répartition des postes d'adjoints au maire doit, autant que possible, refléter la configuration du conseil municipal.

Après l’élection du maire, il est procédé à celle des adjoints au scrutin de liste à la représentation proportionnelle, suivant la règle de la plus forte moyenne. Ne sont valables que les bulletins portant un nombre de noms égal au nombre de membres à élire. Le vote pour les deux scrutins est secret. Ce jour, dans toutes les communes du pays, ces séances des conseils municipaux consacrées à l'élection du maire seront présidées par les plus âgés des membres, assistés par les plus jeunes.

Selon les dispositions de la loi, la liste des élus est rendue publique par le président de séance dans un délai maximal de vingt quatre heures après la proclamation des résultats, par voie d'affichage à l'Hôtel de ville ou à la mairie. Elle est, dans le même délai, notifiée au représentant de l'Etat.

© Cameroon Tribune : Armand ESSOGO

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau