Cameroun - Effort de guerre: La région de l’Ouest explose le compteur des contributions avec plus de 558 millions FCFA

Ce samedi 16 mai 2015 à Bafoussam, le chef-lieu du département de la Mifi, la somme de 500 millions FCFA représentant la contribution de la région de l’Ouest à l’effort de guerre pour soutenir les soldats engagés au front contre la nébuleuse Boko Haram a été officiellement remise à l’Etat par le président du Senat, Marcel Niat Njifenji.
Url
 
C’est samedi dernier, 16 mai 2015 après la marche de l’unité dans le cadre de la célébration de la 43e  édition de la fête de l’Unité, que le président du Senat, Marcel Niat Njifenji, a remis au gouverneur de la région de l’Ouest, Awa Fonka Augustine, les quittances de versements de la somme record de 558 036 032 FCFA (dans le compte N° 450-4137 ouvert dans les livres du trésor public en avril dernier) représentant la contribution de la région de l’Ouest à l’effort de guerre pour soutenir les soldats engagés au front contre Boko Haram.
 
C’était à l’esplanade de l’hôtel de ville de Bafoussam, en présence de nombreuses personnalités, autorités, hommes d’affaires, élites, forces vives et populations, à l’instar de Jean Nkuete, le Secrétaire général du comité central du parti au pouvoir le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), d’Emmanuel Nzete, le Délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Bafoussam (CUB) ; de de Jean Claude Mbwentchou, ministre de l’Habitat et du Développement urbain (Minhdu), de l’honorable Théodore Datouo, vice-président de l’Assemblée nationale, du milliardaire Jean Sylvestre Ngouchinghe (PDG Congelcam), des sénateurs de la région de l’Ouest ou encore de l’honorable Bernard Fongang, député suppléant des Hauts plateaux et trésorier régional dans cette opération de collecte des fonds.

Les élites de l’Ouest se sont accordés à dire qu’à travers ce geste « grandiose », « monstrueux », « immense », le chef de l’Etat Paul Biya est assuré de ce que le Cameroun se aurait se faire sans la région de l’Ouest, qui est entièrement à ses côtés pour le combat qu’il mène contre les terroristes de Boko Haram.

Pour la première fois, les élites ont témoigné leur soutien non pas d’abord au chef de l’Etat comme il est de coutume dans les autres parties du pays depuis le début de la collecte de fonds et de dons en nature, mais aux soldats stationnés sur les différents fronts pour défendre l’intégrité territoriale du Cameroun contre l’ennemi. Ils ont néanmoins bouclé la cérémonie de rétrocession de l’effort de guerre de l’Ouest par la lecture de « la déclaration de Bafoussam », suivie d’une marche patriotique dans les artères de la ville de Bafoussam.

Prenant la parole en dernier, le patron de la région de l’Ouest félicitera les « dignes fils de l’Ouest dont les œuvres pour un Cameroun prospère ne sont plus à démontrer ».

Patrick Dongo

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau