Cameroun - Douanes: Des commissaires agréés menacés de suspension

L'annonce a été faite par la Directrice Générale au cours de la cérémonie de remise des labels qualité mercredi dernier à Douala.

Les commissaires agréés en douane, présents à la 9eme cérémonie de remise des labels qualité mercredi, 31 juillet dernier à la salle de conférences du Groupement inter patronal du Cameroun dans la capitale économique ne s'attendaient visiblement pas à être vertement menacé 5 par la directrice générale des Douanes, Minette Libom Li Likeng. Cette dernière n'est pas passée par quatre chemins pour exprimer son courroux à l'endroit des commissaires agréés en douane véreux qui ternissent l'image de cette structure. Ainsi, ceux qui auront violé l'éthique «Se verront suspendus pour six mois. Et s'ils continuent, leur agrément leur sera retiré», fulmine-t-elle.

De tels écarts de conduite seraient à l'origine des contre-performances réalisées par la douane camerounaise ces dernières années. Les délais de passage oscillant toujours entre 18 et 25 jours. «Un résultat qui reste très éloigné des objectifs de 7 jours», déplore Olivier Behlè, président du Comité national de facilitation du trafic maritime international (Fal). Mais ce dernier pointe plutôt un doigt accusateur sur les chargeurs. Le président du comité Fal interpelle tous les acteurs de la chaîne «pour la réduction des délais de passage». Minette Libom Li Likeng a aussi saisi cette occasion pour annoncer «le retrait systématique de l'agrément à tous les commissaires agréés en douane inactifs depuis deux ans».

Ces menaces de la directrice générale des Douanes n'ont pas empêché les récipiendaires de cette édition, de recevoir leurs prix. Des prix spéciaux du comité Fal, des Douanes et du Port autonome de Douala ont été remis à ceux qui se sont démarqués en 2012, par leur rapidité dans les procédures et leur respect de l'éthique professionnelle. Par ailleurs, les commissaires agréés en douane les plus appréciés par le guichet unique ont reçu des prix spéciaux.

On note tout de même, «une dégradation des performances à l'export». Seulement 10 lauréats ont été enregistrés pour le Label export contre 21 en 2011. Et 30 lauréats pour le Label import en 2012, contre 31 l'année précédente: «Le nombre de candidats est en augmentation, même si les primés sont en diminution. Ça indique que les critères de performance sont stables et que les critères d'évaluation sont constants», indique Olivier Behlè.

© SANDRINE TONLIO TIAKO | Mutations

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau