Cameroun - Douala: Vibrant hommage à Chantal Biya

Les actions humanitaires de la Première Dame saluées par les élites de la région du Littoral. Mme Chantal Biya est présente aux côtés du Chef de l'Etat qui a entamé hier une visite officielle à Douala, capitale économique.

chantal-biya-ambiance-voeux-2013-15-hp-475x300.jpg

Présence hautement significative, s'il en est, pour les élites de la région du Littoral, particulièrement attentives aux actions de l'épouse du Président de la République en faveur des déshérités. Aussi, la cérémonie de pose de la première pierre du deuxième pont sur le Wouri est-elle apparue comme l'occasion idoine de lui exprimer toute leur reconnaissance.

Au nom de l'ensemble des populations de la région. Premier à s'exprimer: Fritz Ntonè Ntonè, Délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala. Sans tenir des comptes d'apothicaire certes, le Premier magistrat de la ville de Douala a tout de même rappelé différentes manifestations de la sollicitude de Mme Chantal Biya. En direction de l'enfance malheureuse ou malade. Mais aussi des personnes défavorisées, des femmes rurales et du secteur de l'éducation. Et ce, au travers de la fondation qui porte son nom, du Cercle des Amis du Cameroun (Cerac) et Synergies africaines contre le Sida et les souffrances.

«Pour tout ce que vous faites, nous vous disons du fond du cœur merci Madame», a-t-il déclaré. Le Ministre d'Etat, Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Laurent Esso, porte-parole des élites de la région du Littoral a, lui, assuré qu'elles ont encore toutes en mémoire le souvenir vivace des derniers investissements humanitaires de la Première Dame dans la ville de Douala. En effet, très préoccupée par le capital humain, Mme Chantal Biya a fait réhabiliter six écoles publiques dans la commune de Douala V, au travers du Cerac. Lesdits établissements ont été rétrocédés à l'administration compétente au mois d'octobre dernier.

Et désormais, 3130 enfants évoluent dans un cadre d'études répondant aux normes en la matière. Mur d'enceinte sécurisé, ragréage des sols des salles de classe, vérandas et blocs administratifs, latrines et toilettes modernes en nombre suffisant, points d'eau potable aménagés... Au-delà de ce tout récent, les gestes charitables de Mme Chantal Biya en faveur des populations du Littoral sont légion. De Dibombari à Dibamba, en passant par la ville de Douala elle-même, l'ambassadrice de bonne volonté de l'Unesco s'est régulièrement manifestée depuis 1995, date de création du Cerac. Programme femmes rurales, soutien aux malades de la lèpre, sensibilisation des jeunes contre les maladies sexuellement transmissibles, vaccin social contre le sida, assistance aux victimes de catastrophes...

La première dame ne néglige rien. Le cœur dans la main, elle se tient toujours aux côtés de ceux qui souffrent. D'où les cadeaux apprêtés par le comité chargé des préparatifs du séjour de la Première Dame à Douala. Et par la délégation régionale du Cerac pour le Littoral aussi. Façon de dire: «Allez de l'avant Mme Chantal Biya»!

 © Yvette MBASSI-BIKELE | Cameroon Tribune

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau