Cameroun: Des milliers de candidats à l’assaut de l’ENS de Maroua

Yaoundé, lundi 22 août 2016. Il n’est pas encore 7h que l’enceinte du restaurant numéro 2 de l’université de Yaoundé I est déjà bondée de monde.

En ce début de matinée, près de 300 personnes s’y trouvent déjà. Sous la vigilance de trois agents de sécurité qui filtrent les entrées. 237online.com Par leurs soins, trois rangs sont finalement constitués. Ils sont longs de 30 mètres environ. On peut lire la fatigue sur certains visages. Quelques-uns, agressifs, commencent à perdre patience. C’est que, beaucoup sont là depuis 5h du matin. Ceux qui occupent les premières places sont arrivés un peu plus tôt. «Je suis arrivé ici à 4h30. Il faisait encore sombre», renseigne Marcel Ateba qui occupe l’une des premières places du rang des candidats au concours de l’Ecole normale de Maroua (ENS). A 7h 32, le personnel de l’ENS chargé de la réception des dossiers arrive. Une bousculade survient dans les rangs lorsque les trois premiers candidats sont appelés à l’intérieur pour le dépôt de leurs dossiers. Mais elle est très vite stabilisée par les agents de sécurité qui accentuent la vigilance. Les candidats passent ainsi à tour de rôle à l’intérieur de la salle déposer leurs dossiers. Toute une équipe a été mobilisée pour la réception des dossiers. Six personnes assises sur des tables-bancs au bas du restaurant n° 2 reçoivent à tour de rôle les candidats.

La tâche n’est pas du tout simple; ils sont chargés «de réceptionner les dossiers des candidats, vérifier de façon minutieuse les différentes pièces constitutives du dossier avant le dépôt. Un travail fastidieux», explique une source. La vérification peut prendre 8 à 10 minutes; et l’enregistrement, 2 à 3. Il faut donc environ 15 minutes pour chaque candidat. Arrivé avant 6h, Ghislain a finalement déposé son dossier à 14h. Il a poussé un grand ouf de soulagement lorsqu’il est sorti de la salle. Il a postulé pour la série conseiller d’orientation. Lors de son dépôt, plus de 200 candidats avaient déjà été enregistrés pour cette seule filière. Un membre du personnel qui s’occupe de la collecte des dossiers fait savoir que plus de «800 candidats ont été enregistrés dans toutes les filières pour cette seule journée de lundi». A la date du 26 août 2016, des milliers de candidats étaient déjà enregistrés. Pas moins de 3 000 uniquement à Yaoundé, renseigne-t-on, en montrant les centaines d’enveloppes étaient compilées dans un coin du restaurant. L’ENS de Maroua offre 405 places pour l’entrée en 1ère année du premier cycle pour le compte de l’année académique 2016-2017.

Les effectifs sollicités par série varient entre 10 et 35 places. Pour le concours du 2nd cycle, le nombre de places est de 370. Soit un total de 775 places. Une baisse lorsqu’on fait une comparaison avec les chiffres offerts les années précédentes. Mais le nombre de candidats est toujours assez considérable. Le communiqué d’ouverture des différents concours fixait le délai des dépôts des dossiers pour le 19 août. Mais les autorités universitaires ont prorogé le délai au 29 août 2016. Une source proche de l’ENS de Maroua informe qu’il est possible que l’effectif sollicité soit revu à la hausse. On pourrait prendre «1000 élèves cette année, soit une marge de plus de 200 personnes», fait-on savoir. Une information circule chez plusieurs candidats qui estiment avoir «plus de chance en postulant au concours de l’Ecole normale de Maroua». Il faut dire que depuis son ouverture, l’ENS de Maroua a déjà ouvert les portes de la Fonction publique à de nombreux Camerounais.

 

237online.com

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau