Cameroun - Construction de l’Hôpital de Référence de Garoua: L’insécurité et les délestages préoccupent les partenaires Coréens

Le ministre de la sante publique et l’ambassadeur de la Corée du Sud ont visité le site ce vendredi 02 Aout.

garoua-hopital-reference.jpgHopital de Reference: Le site Photo: © Peter KUM

André Mama Fouda, ministre camerounais de la sante publique et S.E. Cho June Hyuck, Ambassadeur de la Corée du Sud au Cameroun, viennent d’achever leur deux jours de visite de travail dans la région du Nord. Cette visite, a permis à ces personnalités non seulement de toucher du doigt la réalité qui anime la carte sanitaire du Nord, mais aussi de voir le site qui portera le plus gros projet Coréen dans le Cameroun. L’hôpital de référence qui va surgir à Garoua dans tous les prochains mois est le fruit d’une bonne relation bilatérale qui existe entre le Cameroun et la Corée depuis des années. Cette formation sanitaire de la première catégorie ne servira seulement pas la population du Nord, mais aussi celles des pays voisins comme le Nigeria, le Tchad et la Centrafrique, a souligné S.E. Cho June Hyuck.

garoua-hopital.jpgHopital de Reference: Le site Photo: © Peter KUM

En mai dernier, le premier protocole d’accord a été signé entre le Cameroun et la Corée du Sud pour l’obtention et la sécurisation dudit site qui est situé sur la route de Gachigha à Garoua. Ici, l’ambassadeur coréen a loué le patriotisme du Lamido de Garoua, S.M Alim Hayatou qui a gratuitement offert une partie de son patrimoine foncier pour le projet.

garoua-hopital-reference-pnk-003-thn-475.jpgHopital de Reference: Le site Photo: © Peter KUM

Dans un proche avenir, le Cameroun et la Corée du Sud devraient signer un autre protocole d’accord pour le financement de la construction et d’équipement de cet hôpital de référence, troisième de son genre au Cameroun. La construction et le management de l’hôpital seront assures par des experts Coréens, d’où vient le souci de leur ambassadeur au Cameroun. S.E. Cho June Hyuck a fait comprendre que la situation sécuritaire des coréens qui devraient travailler à Garoua préoccupait son gouvernement.

Les multiples attaques des coupeurs de route, les enlèvements des étrangers et des camerounais, sont des situations qui donnent la peur aux partenaires étrangers qui voudraient investir dans le septentrion. «Mon gouvernement, avant de signer l’accord, voudrait être sur que le site et les coréens seront en sécurité ici tout au long de leur séjour à Garoua» a dit S.E. Cho June Hyuck. Le ministre de la sante publique n’a pas tardé à passer la parole au patron de la région du nord qui est le garant de la sécurité de sa région. Otto Wilson Joseph a rassuré la délégation coréenne que toutes les mesures seront prises le moment venu pour que le personnel coréen soit épargné de toute peur.

«Le camp du bataillon d’intervention rapide n’est pas loin du site et l’hôpital de référence sera le voisin de la base aérienne, alors soyez-en rassuré monsieur l’ambassadeur que rien ne pourra arriver à vos compatriotes. C’est l’uns des projets des grandes réalisations de notre chef d’Etat, nous avons tout intérêt à participer à sa bonne marche » a dit le gouverneur du Nord. S.E. Cho June Hyuck a évoqué le problème des coupures intempestives d’énergie électrique qui risque de handicaper le fonctionnement de l’hôpital. «Nous devons trouver un moyen pour avoir une autonomie en énergie, j’ai constaté une coupure ce matin dans ma chambre à l’hôtel, ce n’est pas une bon signe».

© Peter KUM | Cameroon-Info.Net

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau