Cameroun: chrétiens et musulmans unis dans la lutte contre Boko Haram

Les deux communautés ont décidé de se relayer dans la garde pour se prémunir des attaques de la secte islamique. Cette initiative est soutenue par les autorités camerounaises.

Des chrétiens et des musulmans expérimentent de nouvelles formes de prévention de lutte contre la secte terroriste nigériane Boko Haram dont les attaques se multiplient depuis quelque temps dans l'Extrême-nord du Cameroun.

Ces nouvelles formes de prévention de lutte délibérément mises en place par les chrétiens et les musulmans avec la bénédiction des autorités, consistent pour les uns et les autres, de monter la garde pendant la prière.

Plus concrètement, il s'agit pour les musulmans de monter la garde lorsque les musulmans sont dans la mosquée pendant la prière, et inversement pour les chrétiens lorsque les chrétiens sont dans les églises.

Une méthode déjà opérationnelle dans trois des six départements de l'Extrême-nord, en l'occurrence, le Logone et Chari, le Mayo Sava et le Mayo Tsanaga, où des fidèles des deux communautés se relaient dans la garde pour se prémunir des attaques terroristes.

« Nous avons constaté que ces mesures font des résultats », a déclaré le gouverneur de la région de l'Extrême-nord Midjiyawa Bakary, « puisqu'à plusieurs reprises, les groupes assurant la garde ont pu déjouer des attaques suicides ».

Raison pour laquelle « nous avons demandé que ces mesures soient étendus dans l'ensemble de la région, cela permettra sans doute de déjouer des attaques suicides qui constituent le nouveau mode opératoire de Boko Haram », a expliqué l'autorité administrative.

camernews.com

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau