CAMEROUN : Boko Haram détruit le pont de Gada Mboulo

Photo bir maroua 1CAMEROUN-NIGERIA. Le trafic est perturbé entre les deux pays.

Dans la nuit du 22 au 23 juillet, vers 3h du matin, des membres de Boko Haram ont fait exploser le pont de Gada Mboulo, un pont stratégique sur la route qui rélie le Cameroun au Nigeria. «Nous avons entendu six explosions dans la nuit. Nous ne savions pas à ce moment-là qu’il s’agissait du pont. C’est vers cinq heures du matin que les douaniers nous ont informé», explique un policier en service à Fotokol, à 10 km du pont explosé. 

De fait, ce pont détruit par la secte rend le pont sur le fleuve El Beid qui sépare le Cameroun du Nigéria totalement inaccesible aux véhicules. La destruction de ce pont porte un sérieux coup au trafic entre le Nigeria et le Cameroun, le Tchad, la RCA et le Soudan. «Des camionneurs ont rangé leurs véhicules des deux côtés du pont, ne sachant plus que faire», raconte un douanier en service dans la zone. 

Selon des chiffres recueillis auprès du bureau des douanes à Fotokol, ce pont a fait rentrer dans les caisses de l’Etat, plus de 900 millions de Fcfa entre janvier et juin 2014. «Nos prévisions seront difficilement atteintes», ajoute le douanier. Tout aussi dépité, le maire de Fotoko, Mahamat Moussa, est inquiet pour l’économie locale. Les taxes communales levées ici sont très importantes pour les caisses de la commune. Ce pont est tout aussi important pour les échanges avec le Nigeria, devenu aujourd’hui la première économie africaine. 

La Commission du bassin du Lac Tchad y avait même lancé plusieurs projets d’aménagement pour favoriser les échanges. Les autorités nigérianes ont fait le déplacement dans la matinée du 23 juillet sur le pont, pour constater l’ampleur des dégâts. L’explosion de ce pont survient près de deux mois après l’attaque meurtrière de la secte au marché de Gambaru. Le 5 mai 2014, des insurgés déguisés en militaires nigérians ont fait plus de 300 morts dont plus d’une vingtaine de Camerounais.

© L’Oeil du Sahel : DAVID WANEDAM

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau