Cameroun – Année scolaire 2016/2017 : Des responsables de l’éducation de base pour une rentrée sans corruption

Ils étaient une centaine à prendre part à une concertation organisée mardi le 30 août 2016 au siège de l’Enfance joyeuse du Cameroun (Douala-Bonanjo). Une rencontre présidée par Etienne Ludovic Ngwa, secrétaire général des services du Gouverneur représentant ce dernier. Enseignants et autres cadres du secteur éducatif du Littoral ont pris note au sujet des instructions du Ministre de l’Education de base pour une meilleure année scolaire 2016/2017.

A ce propos, CAMERPOST relève qu’il est demandé à l’inspecteur général des services de veiller à la poursuite des activités dans le cadre des Irr (Initiatives à résultats rapides), au contrôle rigoureux de la gestion des frais de fonctionnement des écoles et du paquet minimum. A l’inspecteur général des enseignements, il devra veiller au renforcement de l’encadrement pédagogique en vue d’améliorer les performances des apprenants.

La délégation régionale des enseignements secondaires a aussi sa part de responsabilités. Elle a davantage pris acte lors de la concertation. Elle a pour charges d’assurer une rentrée scolaire sans corruption ; veiller à la gratuité de l’inscription dans les écoles primaires publiques ; faire appliquer les mesures visant à assurer la sécurité dans et autour des enceintes scolaires publiques et privées. Ce n’est pas tout. Ladite délégation devra intensifier l’enseignement de la morale, de l’éthique et de l’éducation à la citoyenneté ; veiller à la fermeture des établissements scolaires privés interdits de fonctionnement, en collaboration avec les autorités administratives compétentes.

Des instructions que les uns et les autres disent « vouloir respecter. Nous savons que pour parvenir à une éducation de qualité, il faut la contribution de tous. Chacun à son niveau. Nous nous y attèlerons ». Pour sa part, le secrétaire général des services du gouverneur a lancé : « il est question pour nous d’accompagner les responsables de l’éducation de base à entretenir de saines relations avec les différents partenaires de l’éducation de base (Apee, syndicats, secteur privé…) ».

© CAMERPOST par Linda Mbiapa

CAMERPOST

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau