Cameroun - André Mama Fouda: «Les camionneurs avouent avoir au moins une fois par an un rapport sexuel non protégé»

Pour mener à bien la sensibilisation des conducteurs de camions poids lourds sur de longues distances communément appelés routiers, les équipes de l’Association camerounaise pour le marketing social (ACMS) se sont déployés sur le terrain aux côté des autorités au rang desquels le ministère de la santé publique (Minsanté) qu’accompagnait un hôte de marque présent au Cameroun depuis quelques jours, en la personne de Michel Sidibé, secrétaire général adjoint des nations unies et Président exécutif de ONU SIDA.

Fouda 2

Ces actions rentrent dans le cadre du projet de prévention du SIDA en Afrique centrale, conduit avec l’appui du gouvernement Allemand et la collaboration effective du syndicat national des camionneurs du Cameroun. L’objectif clairement affiché est d’utiliser le préservatif comme deuxième ceinture de sécurité par son bon usage.

 D’après le ministre de la santé publique (Minsante), André Mama Fouda : « Les camionneurs constituent un groupe important, parce que le taux de prévalence atteint l’un des pics les plus élevés à deux chiffres, 16%. C’est pour cela que nous avons recensé cette population qui compte près de 3 500 personnes qui passent au moins six nuits par mois hors du foyer légal et qui avouent entretenir au moins un rapport sexuel non protégé par an. Nous avons donc une grande campagne qui est lancée, constituée de 35 grands panneaux routiers sur l’ensemble des dix régions. Nous avons également réalisé un CD, que les camionneurs pourront écouter tout au long de leurs trajets, et qui interpelle sur la nécessité de se protéger ».

Acteur au premier plan de la lutte contre le SIDA dans le monde, Michel Sidibé s’est également exprimé, à la suite du Minsanté. « La prévention peut mieux se faire lorsque les camionneurs s’approprient celle lutte-là. Je souhaiterai qu’ils comprennent que chaque fois qu’ils prennent des risques, ce sont des risques pour leurs vies, mais ce sont certainement après, des risques pour leurs familles », a indiqué le diplomate onusien en visite de travail au Cameroun.

Les camionneurs à qui cette campagne est destinée ont manifesté leur enthousiasme à travers leur représentant syndical, en la personne de Pierre Nyemeg pour ce qui concerne du moins, les routiers de la confédération générale des syndicats des transporteurs du Cameroun qu’il représente. « Nous allons mettre des barrières avec toutes les forces vives, pour que chaque chauffeur de camion fasse son test de dépistage du VIH-SIDA », a-t-il déclaré.

Patrick Dongo | Cameroon-Info.Net

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau