Cameroun - Aminatou Ahidjo: «L'unité nationale, patiemment construite par Ahmadou Ahidjo et Paul Biya, pierre après pierre, n’a pas de prix»

Accompagnée du SG du comité central du Rdpc et d'autres hauts cadres du parti, la benjamine de la famille Ahidjo a lancé la campagne à Garoua ce lundi.

aminatou-ahidjo-nw-089-lej-ns-600.jpgAminatou Ahidjo et Jean Nkueté à Garoua Photo: © Le Jour

Aminatou Ahidjo, l’enfant prodige du Nord, a revu sa terre natale ce dimanche 15 septembre 2013. La forte mobilisation organisée par le Lamido de Rey-Bouba pour contrecarrer un éventuel boycott par la population de la Bénoué a payé. A l’aéroport de Garoua dimanche soir, les militants venus des quatre départements de la région du Nord ont rempli la salle d’attente, le parking des véhicules et tous les alentours.

Personne n’a voulu rater cette nouvelle page de l’histoire qui s’écrivait sur Ahmadou Ahidjo et Paul Biya par les soins de la fille du premier. Cette nouvelle page qui porte la main d’écriture d’Aminatou Ahidjo. A la maison du parti de Garoua lundi, lors du lancement de la campagne, l’entrée d’Aminatou est acclamée par les militants, les sympathisants et les curieux. Le discours de la nouvelle recrue du Rdpc sera suivi avec toute l’attention possible. «Vous comprendrez dans ce contexte que j’ai pris la décision, la ferme décision d’apporter un soutien fort au projet de société du Président Paul Biya en engageant une campagne nationale de mobilisation en faveur des candidats de son parti le Rdpc» a dit Aminatou.

Pour ce fait, Aminatou a demandé aux militants du Rdpc «de porter le message du rassemblement, celui de voter massivement pour les candidats Rdpc, le seul bon choix, parce que l’unité nationale, patiemment construite par Ahmadou Ahidjo et Paul Biya, pierre après pierre, n’a pas de prix». Aminatou a dit que le Cameroun a «longtemps souffert de la manipulation», alors les militants ne devraient pas se laisser «distraire par la division, les oiseaux de mauvais augure, les professionnels de l’intoxication et les apôtres de la délation, qui veulent se servir de vous et servir leurs intérêts égoïstes».

A chaque phrase de son discours, Aminatou n’a pas manqué de montrer sa gratitude envers le Président de la République, Paul Biya. «Monsieur le Président! Merci. Merci mille fois. La main que vous tenez dans votre main est un serment d’amour, de reconnaissance infinie et de fidélité. Elle ne lâchera pas».

© Peter Kum | Cameroon-Info.Net

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau