Cameroun – Allocations: augmentation de 1000 Fcfa sur les salaires des fonctionnaires

Avec cinq enfants, j’ai remarqué une augmentation significative dans le salaire de mon époux ».

Les yeux rayonnants de bonheur, Ruth Oyono, contractuelle d’administration au ministère des Finances ne cache pas sa joie. Rencontrée hier matin au centre-ville, c’est sans trop se faire prier que la dame se livre. « C’est depuis longtemps que les allocations familiales sont restées statiques à 1800 F par enfant. C’était insignifiant. Grâce au chef de l’Etat, nous avons 2800 F depuis fin janvier. Soit 1000 F de plus. C’est beaucoup.

C’est pour cela que nous lui disons merci de tout cœur », confie-t-elle, sourire aux lèvres. Car à l’en croire, le montant est peut-être considéré minable par certains, mais pour elle, ces 2800 F par enfant lui permettent désormais de mieux gérer l’argent de taxi et même le goûter des tout-petits. C’est ce que soutient également Mark Manya, un autre fonctionnaire. « Dans nos familles, il y en a qui ont plusieurs enfants avec des revenus faibles. Ils n’arrivent pas à manger tous les jours. La décision du chef de l’Etat permet à ceux-là, de souffler un peu. D’avoir un plus pour le transport ou pour un cahier. Je trouve que c’est une très belle action que le président a posée et qu’il faut saluer », ajoute-t-il.

Depuis le 1er janvier dernier, en effet, le montant des allocations familiales versées aux travailleurs par la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) et par le ministère des Finances est passé à 2 800 F par enfant à charge et par mois au Cameroun. Ceci, suite à la décision du chef de l’Etat, Paul Biya. Certains pensaient attendre des mois avant de voir l’effectivité de la mesure. Mais depuis les salaires de janvier dernier, ils ont constaté une augmentation. Pour bénéficier des allocations familiales, explique une source bien informée à la CNPS, il faut être un travailleur certes, mais la condition c’est l’affiliation à la CNPS. « C’est l’argent de vos cotisations qu’on vous reverse.

Si vous travaillez dans une entreprise qui ne règle pas sa facture à la CNPS, même si vous avez des enfants, vous n’aurez rien », explique notre source. La balle est donc dans le camp des travailleurs qui hésitent à constituer le dossier, jugeant les procédures longues et dans celui de certains employeurs qui ne reversent pas les cotisations. Côté gouvernement, l’on a appris au ministère du Travail et de la Sécurité sociale que tout a été mis en œuvre pour que la décision du président de la République soit appliquée dans les plus brefs délais. Au niveau du fichier de l’Etat, c’est effectif depuis janvier. A la CNPS aussi. Mais, c’est précisément pour ceux qui avaient engagé la procédure de prise en charge de leurs enfants. Les dossiers des autres (parents ou tuteurs), sont toujours attendus s’ils veulent voir un plus dans leurs salaires, dans les prochains mois. Que l’on travaille dans le public ou le privé.

Elise ZIEMINE

237online.com

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau