Cameroun - Affairisme à l'archidiocèse de Yaoundé: Tonyè Bakot bientôt à Kondengui

L'homosexualité, la vente des biens meubles et immeubles de l'archidiocèse, la gestion des fonds alloués par l'Etat du Cameroun pour la réception du Pape, la construction des cloches de la Cathédrale de Yaoundé, la prise en otage des cimetières, des rapports tendus avec les Ewondo...poussent l'archevêque métropolitain à la démission.

tonye-bakot-pn-008-thn-475.jpg

Dans l'édition du journal l'Epervier N°200 du jeudi 30 mai 2013, notre rédaction s'interrogeait déjà sur ce qui arrivera à l'archidiocèse de Yaoundé au cas où Tonyè Bakot venait à se faire débarquer par ses détracteurs. Les feux étaient rouge et il fallait faire quelque chose peur sauver l'archidiocèse. Les pleurs à droite, les cris à gauche. Entre l'épiscopat de Jean Zoa, André Wouking et celui de Tonyè Bakot, le fossé est très grand car le premier était un traditionnaliste religieux, le second un pasteur sacrifié au service de l’Église tandis que le dernier s'est fait distingué par une passion démesurée pour le matériel. Cet ancien évêque nommé bientôt une décennie par le Pape Benoit XVI comme Archevêque Métropolitain de Yaoundé, s'est écarté de ses missions pour s'intéresser aux affaires.

Il a fini par transformer l'archidiocèse en proie de la presse à cause des nouvelles peu élogieuses provenant des fidèles. Terrains, argent, tribalisme, homosexualité à ingérence dans les affaires politiques, occupation des espaces, vente des maisons, telles sont les activités pas très catholiques auxquelles se livraient l'homme de Dieu au quotidien, ceci au détriment de ses vraies fonctions pastorales. De sources bien introduites, Monseigneur Tonyè Bakot Victor s'était rendu à la prison de Kondengui pour des séances de prières et d'exhortation pendant trois jours en fin d'année 2012. Il aurait rencontré les prisonniers de luxe incarcérés dans le cadre de l'opération épervier. Pendant ce temps, il a tenté de persuader ces milliardaires de lui confier la gestion de leurs comptes.

Peine Perdue. Une fidèle se confie sous cape en ses mots «l'archevêque est trop regardant dans la gestion des fonds de l’Église sans compter les structures annexes dont il fait main basse». Au collège Vogt par exemple, chaque élève même les musulmans, doivent verser le denier de culte à hauteur de 20 000 francs par an. Pour baptiser un enfant à Yaoundé, il faut débourser au moins 80 000 francs CFA à l’Église. Nous vous épargnons les frais qu'il exige pour un mariage. Tout ceci a favorisé l'entrée des fidèles dans les églises dites de réveil.* Cet homme de Dieu avait pris beaucoup de contacts avec le pouvoir de Yaoundé au point d'influencer la nomination de certaines hautes personnalités. Pour preuve, son intervention directe en faveur des personnes interpellées dans l'opération épervier.

© LCN | L'Epervier

Commentaires (3)

1. MANGA ONDOA 01/08/2013

Il s'est laissé prendre dans le piège du malin qui en ce moment est décidé à perdre les brebis du Christ, je me refuse de croire que les reproches qui lui sont faits sont fondées, encore que certains journalistes de la presse écrite et l'homme de la rue en rajoutent toujours un peu pour pimenter les affaires qu'ils décryptent. Si tel était même le cas, je préfère croire que Monseigneur n'a fait qu'accomplir la volonté de DIEU en acceptant de quitter la scène, nous en avons eu la preuve il n'a pas longtemps à un échelon un peu plus élevé avec Benoît XVI. Toutes ces renonciations ne signifient pas seulement qu'entre temps l’Église catholique va mal, mais surtout que personne, mais alors personne, pas même le malin ne peu venir détruire tout ce que DIEU a mis sur pied, donc tous ceux qui veulent croire que c'est la déchéance de l’Église catholique se foutent vraiment le doigt dans l’œil c'est simplement que cette chapelle religieuse se défait de ceux qui vont à l'encontre des lois divines pré-établies. Donc, que personne (Chrétiens catholiques) ne se laisse affecter et emporter par ces évènements malheureux qui ne sont autres que des actes isolés d'individus qui sont eux-mêmes des êtres faits de chairs et d'os, donc faibles que le TOUT PUISSANT prends d'ailleurs en pitié, gare à tous ceux qui vont s'y accrocher et se laisseront aller à des commentaires avilisants à l'endroit de l'ex Archevêque de Yaoundé qui a besoin de nos prières pour que LE TOUT PUISSANT le prenne en pitié et lui pardonne tout ce qui n'est pas bien dans le travail qu'il a accompli durant son règne. NOUS SAVONS QUE LE MALIN EST A L’ŒUVRE, IL PEUT VOUS UTILISER POUR DIRE DES CHOSES PAS TRÈS CORRECTES DANS VOS PUBLICATIONS. Si Monseigneur ex Archevêque se reconnait dans ce qu'il dit, lui-même rendra compte à DIEU de ses actes, arrêtez ces commentaires qui risquent entraîner d'autres personnes à la dérive et se sera de votre faute, vous qui publiez ce genre d'information. Auparavant, la bienséance voulait que des actes aussi odieux ne soient pas publiés aussi crument pour non seulement éviter que ça choque l'opinion publique, mais que ça ne poussent pas d'autres à en faire autant sous le fallacieux prétexte que l'anormal est normal de nos jours; mais puisque que nous avons de nos jours un fourre tout, j’allais dire un meltingpot dans le métier de journalisme, surtout certains de la presse écrite, des individus sans véritable qualification, des individus formés au rabais au point d'ignorer le sens des termes ''Déontologie'' et ''Éthique'' c'est normal qu'ils ne sachent pas ce qu'on appelle traitement de l'information avant sa publication; Il faut savoir se savoir que même les fautifs ont droit au respect ne serait-ce que de leur personne et donc qu'il faut faire attention sur ce qu'on dit sur l'autre.

2. amélie 02/08/2013

@Manga Ondoa, seuls les hommes de peu de foi se sentiront ébranlés, pour les vrais chrétiens catholiques, ils savent qu'il ya tjrs eu des démissions dans l'église, certes maintenant c'est à une échelle plus élevée. mais s'ils vont jusqu'à le faire, c'est qu'ils reconnaissent leur tord et faiblesses et c'est çà le chrétien, le cheminement vers le sacrement de réconciliation que nous demande continuellement l'église envers Dieu. çà change quand même des pilleurs éternels, qui s'accrochent malgré tout. sil a été pris dans les filets du malin comme celà arrive très souvent, il se rend compte maintenant qu'il ne peut plus revenir en arrière et gérer conformément à la volonté de Dieu, il s'écarte et laisse la place à quelqu'un d'autre qui on l'espère ne se laissera pas aussi dévorer grâce à sa fidélité à Dieu.

3. Aymar NLEND 02/08/2013

Je pense qu'avant de dire des choses de la sorte, il vaudrait mieux vérifier l'information. Dire que pour baptiser un enfant, il faut 80000FCFA est du pure mensonge. Moi je parle en tant que fidèle de MVOLYE (Baptisé, Communié et confirmé en 2011). J'ai déboursé 10000FCFA (2000FCFA par sacrement, soit 6000, 2000 pour l'aube, 1000FCFA pour la récollection et 1000FCFA pour les bougies).
Je voudrai que cette source d'information nous donne les détails pour la répartition. Si ce n'est pas le cas cela suppose que les 3 sacrements s'élèvent à 240 000FCFA. où est la vérité dedans.
De grâce, il n'est pas saint peut être, mais évitons d'en rajouter.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 01/08/2013